Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Au Sud-Est de Toulouse des poubelles à puce pour limiter les déchets

jeudi 13 septembre 2018 à 6:05 Par Théo Caubel, France Bleu Occitanie et France Bleu

La communauté de communes du Sicoval au Sud-Est de Toulouse a mis en place un système de redevance incitative pour les déchets. Chaque fois que les habitants sortent leurs poubelles, ils paient. Résultat, le poids des déchets ménagers a diminué de 63 kg par habitant et par an.

Avec ces poubelles à puce, les habitants paient chaque fois que les éboueurs ramassent leur conteneur.
Avec ces poubelles à puce, les habitants paient chaque fois que les éboueurs ramassent leur conteneur. © Radio France - Théo Caubel

Sicoval, France

C'est un geste basique qui répété trop souvent peut coûter cher aux habitants du Sicoval, communauté de 36 communes dont Ramonville-Saint-Agne au Sud-Est de Toulouse. Sortir sa poubelle des ordures ménagères est devenu un acte murement réfléchi. 

Depuis 2016, une redevance incitative est mise en place. Chaque fois que les éboueurs ramassent un conteneur, ils scannent un code dessus et le passage est facturé aux habitants.

Favoriser le tri-sélectif

L'objectif est de faire diminuer la quantité des déchets en favorisant le tri-sélectif. "Avant, on retrouvait de tout, se souvient Georges Saleil vice-président du Sicoval en charge de la politique de gestion des déchets. C'était du verre, du fer, du plastique. On leur a mis à disposition des  poubelles jaunes plus importantes et on a installé 9 000 composteurs sur le territoire."

Pour favoriser le tri-sélectif, le Sicoval a multiplié les conteneurs dédiés au recyclage et a installé 9 000 composteurs.  - Radio France
Pour favoriser le tri-sélectif, le Sicoval a multiplié les conteneurs dédiés au recyclage et a installé 9 000 composteurs. © Radio France - Théo Caubel

60 % des foyers ont vu leur facture baisser

Et le système semble avoir porté ses fruits. - 63 kg de déchets ménagers par an et par habitant. "Aujourd'hui, en moyenne, on est à 20 levées par an pour un bac. C'est-à-dire même pas une fois tous les quinze jours", se félicite Georges Saleil. Résultat : 60 % des foyers ont vu leur facture baisser selon le Sicoval.

"On a compris que nos déchets, on les paie."

Pour arriver à ce résultat, certains habitants ont changé leurs habitudes comme Émilie. "Une fois qu'on a compris qu'on paye nos déchets. On achète moins de produits transformées car ça prend de la place dans la poubelle et qu'au final ça nous coûte cher."

"Il peut y avoir des vers dans les poubelles. Et une fois vidées, ils restent. Il faut mettre du javel pour tout nettoyer."

Mais à force de garder ses déchets le plus longtemps possible chez soi, il arrive que des vers se développent au fond des poubelles.

De nouveaux projets à l'étude

Quoi qu'il en soit, le Sicoval souhaite aller plus loin. La communauté de communes réfléchit à mettre en place des poubelles connectées. Chaque fois qu'un habitant sortirait sa poubelle, il enverrait un signal aux éboueurs pour leur indiquer que cette semaine il faut venir chercher le bac.

Autre projet à l'étude : un passage tous les quinze jours des camions poubelles au lieu de toutes les semaines.