Société

Au Touillon-et-Loutelet, les élus posent nus pour promouvoir la sécurité routière

Par Simon Chrétien, France Bleu Besançon lundi 13 avril 2015 à 15:13

touillon
touillon © DR - DR

Les élus du Touillon-et-Loutelet, petit village du Haut-Doubs près de Métabief, ont imaginé une campagne de communication bien osée. Pour faire savoir que la limitation de vitesse dans le bourg passe de 50 à 30 km/heure, ils posent nus, derrière des panneaux 30, sur une grande bannière exposée en plein centre de la commune.

Lundi matin, les 250 habitants du petit village du Touillon-et-Loutelet , on dû être un peu surpris en prenant leur voiture ou en se baladant dans le bourg. Sur la devanture de la salle des fêtes, une énorme banière de cinq mètres de long et d'un mètre cinquante de haut. Dessus, on peut y voir les onze élus de la commune posant dans le plus simple appareil , les parties intimes cachées par des panneaux de limitation de la vitesse à 30 km/h. Une campagne choc pour la sécurité routière .

"On pensait que c'était pour blaguer !"

L'idée a germé un soir de décembre, à la sortie d'une réunion du conseil municipal. Les élus décident qu'en avril, la vitesse de circulation dans le bourg sera limitée à 30 km/heure. Sébastien Populaire, tout jeune maire de la commune du Touillon-et-Loutelet, propose alors à son équipe de réaliser une campagne choc pour alerter ses administrés. "Nous voulions marquer les esprits sans utiliser les slogans habituels de la sécurité routière, mais avec de l'humour".

Les conseillers municipaux sont d'abord très surpris par cette idée, un peu farfelue, mais ils se laissent rapidement convaincre par son efficacité. "C'est vrai qu'au départ nous avons cru que notre maire blaguait et puis nous nous sommes dit que c'était pour la bonne cause et qu'on en parlera à coup sûr" , raconte Marie-Laure Vasseur, l'une des conseillères municipales.

touillon

"Pour les poses ? Nous avons improvisé"

Très rapidement, les onze membres du conseil disent oui et alors tout s'enchaîne. "Nous avons commencé les démarches, pris des contacts avec un photographe, organisé les rendez-vous et puis le résultat est là aujourd'hui" , poursuit le maire, satisfait.

Les séances de shooting s'organisent donc dans un studio, les élus posent en petit groupe de trois. "Pour les poses ? Nous avons improvisé, le photographe a su nous mettre à l'aise" , explique Laurent Dreyffus, le doyen de l'équipe municipale.

"Cela s'est fait dans le plus grand secret"

Dans le village, personne n'est au courant , même les épouses et conjoints des acteurs de ce shooting ignorent tout de ce qui se trame. "Il a fallu organiser des rendez-vous factices" , se souvient malicieusement Sébastien Populaire. L'objectif : que le jour J, le message passe clairement !

Une campagne de communication osée pour des élus. Mais cela reflète bien l'état d'esprit qui les anime: "Nous sommes une équipe de jeunes et l'ambiance est excellente, j'espère que cette affiche le montre bien".   

La réaction des habitants ? Les élus ne savent pas trop à quoi s'attendre mais ce qui est primordial pour eux, c'est que le message de sécurité routière soit bien passé. "La nudité, ce n'est pas important, sinon on aurait pris des rugbymen" , blague Laurent Dreyffus. "Et puis ça va, nous sommes bien bâtis" , rebondit hilare, le maire.

La commune va mener d'autres grands projets, concernant leur communication, les élus sont en train d'y penser, mais chut c'est un secret !