Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Aubagne, 170 tonnes de nourritures distribuées aux associations

jeudi 27 août 2015 à 19:47 Par Martin Cotta, France Bleu Provence

Certaines enseignes travaillent déjà avec des associations en donnant leurs invendus plutôt que de les jeter. Un exemple à Aubagne dans les Bouches-du-Rhône.

Grande distribution (illustration).
Grande distribution (illustration). © Fotolia.com

Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ? Ségolène Royal, la ministre de l'écologie, a rencontré jeudi les dirigeants de la grande distribution pour les inciter à donner leurs aliments invendus , plutôt que de les jeter, aux associations.

Dans les Bouches-du-Rhône, certaines enseignes donnent gratuitement de la nourriture aux associations, comme le Auchan d'Aubagne. 170 tonnes de nourritures ont été distribuées l’année dernière soit l’équivalent de 600 000 repas.

Deux règles doivent être respectées dans le cadre d’un don d’aliments : "Les denrées doivent être transportées dans un camion frigorifique. La nourriture doit être également réceptionné 48 heures avant la date de péremption par les associations " explique Manuel Viera, le responsable développement chez Auchan.

Raphaël Galu bénévole aux Restos du Coeur - Radio France
Raphaël Galu bénévole aux Restos du Coeur © Radio France - Martin Cotta

En revanche, certaines enseignes ne jouent pas le jeu. A Saint-Martin-de-Crau, Raphaël Galu, bénévole aux Restos du Cœur a déjà entendu : "On ne donne pas aux pauvres ! " Lui, travaille avec une seule enseigne dans sa commune. Tous les mardis et jeudi, Raphaël Galu va chercher des caisses remplies d’aliments. De quoi ravir ses 150 bénéficiaires : "Avec les légumes, les fruits et les autres produits, ce sont les Restos cinq étoiles ici "  plaisante-t-il.

"C'est Resto 5 étoiles !"

"On donne pas aux pauvres"