Société

Aucune aide pour des parents d’enfants handicapés de Basse-Normandie

Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mercredi 2 septembre 2015 à 16:01

Manifestation devant ARS
Manifestation devant ARS © Radio France - Didier Charpin -

Les parents des six enfants inscrits au Centre d'Education Conductive de Bayeux se sont rassemblés ce mercredi à Caen devant l’ARS de Basse-Normandie. Ils doivent faire face à une dépense de 9 000 euros par an et ils ne reçoivent aucune aide financière, contrairement à ce qui se fait dans d’autres régions !

Le Centre d’Education Conductive de Bayeux a été inauguré en 2012 . Il permet d’accueillir simultanément six enfants infirmes moteurs cérébraux, tous accompagnés d’un adulte (souvent l’un des parents). La thérapie est dirigée par une conductrice diplômée de l’Institut Pëto de Budapest. Cette méthode a en effet été créée en Hongrie il y a 70 ans . Depuis elle s’est largement développée dans les pays occidentaux. De la Scandinavie aux Etats-Unis en passant par l'Europe de l'Ouest. Mais elle encore méconnue en France .

Cette thérapie apporte de vrais résultats concrets selon Eric Pioger, le directeur du Centre d’Education Conductive de Bayeux

En France nos enfants ne bénéficiait que d'un suivi d'une demi-heure par semaine. Chez nous, c'est toute la journée. Et les progrets sont plus importants****

Eric Pioger décrit les bénéfices de cette méthode

Il n'y a que six centres d'Education Conductive en France (quatre permanents et deux temporaires) dont celui de Bayeux fondé par l’Association « Honorine lève-toi ». Son budget annuel s’élève à 100 000 euros et il ne fonctionne qu’avec des dons privés et les frais à la charge des familles . Ces dernières doivent débourser 9 000 euros par an , une « lourde » facture difficile à supporter pour certaines d’entre-elles !

Ce mercredi ces familles se sont rassemblées dès 8h du matin devant l'Agence Régionale de Santé, à Caen, pour symboliquement faire leur rentrée sous les yeux d’une institution sourde à leur situation selon le directeur du CEC de Bayeux.

Un centre existe en Haute-Normandie, il est financé par son ARS. Nous dénonçons l'inéquité sur un sujet aussi important que le handicap d'un enfant !

Eric Pioger déplore l'inégalité de traitement selon les région -

Ces parents ont été reçus dans les locaux de l’ARS, mais ils sont ressortis déçus, sans la moindre promesse d’une aide concrète . Chaque famille va encore devoir se démener pour trouver les 9 000 euros nécessaires pour financer l’année scolaire dans ce Centre d’Education Conductive.