Société

Audincourt: le sénateur-maire Martial Bourquin veut accueillir des réfugiés

Par Thierry Campredon et Isabelle Rolland, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 4 septembre 2015 à 17:47

Martial Bourquin
Martial Bourquin © Radio France - Thierry Campredon

Quelques heures après l'appel à la création d'un réseau de villes solidaires pour accueillir des réfugiés, le sénateur-maire d'Audincourt s'est positionné pour en faire partie. "Nous ne pouvons pas rester à côté de ça !"

Martial Bourquin , le sénateur-maire d'Audincourt n'a pas tardé à réagir, après l'appel à la création d'un réseau de villes solidaires pour accueillir des réfugiés. "C'est évident que la France ne peut pas rester à côté d'une solidarité européenne pour accueuillir ces personnes qui fuient la guerre, qui fuient les bombes ! Ils arrivent sur nos côtes dans des conditions déplorables. Nous, quand nous étions en guerre, des français se sont fait accueillir à l'étranger ."

"Pas possible de rester à côté de ça !"

L'élu socialiste déplore le manque de réaction jusqu'à présent. "Il a fallu qu'il y ait cette photo avec cet enfant mort pour que l'Europe réagisse. Nous devons prendre nos responsabilités, et si 10.000 villes de France accueillent des réfugiés, et bien nous prendrons part à cette solidarité nationale . Ces personnes subissent des conditions effroyables, une guerre impitoyable, avec des persécutions des tortures, des femmes réduites en esclavage.. On va rester à côté de ça ? "

"Nous venons d'accueillir des réfugiés syriens"

Martial Bourquin explique que c'est dans la continuité de sa politique et de ses actions. "Il y a quelques mois, une famille d'Audincourt est venue me voir, pour me parler de leurs parents restés en Syrie. Je les ai fait venir avec l'aide de la préfecture , des chrétiens arméniens de Syrie qui seraient peut-être morts aujourd'hui si on n'était pas intervenu. Ce n'est pas possible de rester à côté de ça sans rien faire !"

Bourquin

De plus en plus de villes françaises prennent position sur ce dossier.