Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Augmentation des contrôles sanitaires sur les produits festifs

-
Par , France Bleu Provence
Bouches-du-Rhône, France

Pendant les fêtes de Noël, les agents de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP), multiplient les contrôles sur les produits festifs. Près de 300 établissements visités rien que dans les Bouches-du-Rhône et les infractions sont nombreuses.

Controle du rayon fruit et légumes d'un agent de la DDPP
Controle du rayon fruit et légumes d'un agent de la DDPP © Radio France - Nina VALETTE

Comme pour les routes, pendant les fêtes de fin d’année, les contrôles de produits festifs se multiplient dans les Bouches-du-Rhone.  

Depuis le 6 novembre, la Direction départementale de la protection de la population à renforcés ses équipes pour ne rien laisser passer et cela jusqu’au 15 janvier 2018.

La DDPP dresse un premier bilan. En tout, 60 anomalies pour 267 établissements visités soir un taux d’infraction en hausse de 5%  par rapport en l’an dernier. 

Les contrôles consistent en quoi ? 

Pendant un contrôle, toujours à l’improviste, les agents vérifient, les étiquetages, le respect de la chaîne du froid, la traçabilité des produits, la date limite de consommation. Avec une attention particulière pour les produits de la mer, les vins, les champagnes et autres produits de luxe.

Les conseils de la DDPP

Pour bien choisir les coquilles Saint-Jacques par exemple, elles doivent absolument être achetées vivantes et entières (dans leur coquilles). 

Si les coquilles sont ouvertes, vérifiez bien qu’elles se referment immédiatement à votre approche, cela vous garantira qu’elles sont bien vivantes. Et si vous achetez vos noix de Saint Jacques surgelées, sachez qu’elles risquent de rendre énormément d’eau. 

  • Pour les huîtres 

Tous les colis ou bourriches d’huîtres doivent porter l’étiquette de salubrité sur laquelle est indiquée la date de conditionnement ainsi que le nom du producteur. L’étiquette doit également comporter la mention : « ces coquillages doivent être vivants au moment de l’achat » ou une date limite de consommation.

Elle doit enfin mentionner le pays d’élevage de l’huître et son mode de production, par exemple : « huîtres élevées en France ». L’étiquette de salubrité garantit que les huîtres ont été élevées dans des zones non polluées.

  • Comment reconnaître un bon saumon fumé ? 

Un saumon de qualité se reconnaît à l’œil. Les taches brunes doivent être rares et la bordure de tranche ne doit jamais être plus foncée. Seuls les saumons sauvages peuvent présenter quelques taches (hématomes), sans incidence sur la qualité.

Des tranches larges aux nervures espacées sont le gage d’un poisson bien développé et indiquent qu’elles viennent de la partie avant du poisson, la plus moelleuse.

Retrouvez les conseils de la DDPP ici 

La DDPP passe ou ?

La Direction départementale de la protection de la population passe dans tous les commerces ; marchés de Noël, stands dans les galeries commerciales, commerces de ventes au détail (alimentaires et non alimentaires), restaurants, prestataires de service, grossistes, producteurs (primaires et transformateurs), sites internet.

Et pour connaitre la note de la DDPP pour un restaurant ou un commerce, vous pouvez vous rendre sur le site alim'confiance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess