Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Aujourd'hui à 72 ans, je n'ai plus peur d'affirmer mon homosexualité"

Claude Perquin, 72 ans, lutte contre l'isolement des seniors homosexuels. Il vient de créer à Saint-Brieuc en Bretagne un groupe de l'association Grey PRIDE.

Claude Perquin de l'association Grey PRIDE chez lui à Saint-Brieuc dans les Côtes d'Armor
Claude Perquin de l'association Grey PRIDE chez lui à Saint-Brieuc dans les Côtes d'Armor © Radio France - Johan Moison

Installé depuis un an avec son compagnon à Saint-Brieuc, Claude Perquin, 72 ans, est originaire de l'Est de la France. C'est "un ancien de la SNCF". Claude a longtemps caché son homosexualité. "J'ai assumé jusqu'au service militaire puis je me suis marié à 25 ans avec une femme" confie Claude. Un mariage "sous la pression de la famille qui voulait que je fasse comme mes frères et sœurs".

J'ai vécu pendant 40 ans avec une femme,  j'ai eu deux enfants mais j'étais un homosexuel refoulé. J'avais des tentations

A 50 ans, Claude commence à rencontrer des hommes grâce à internet notamment. Il fréquente "les lieux de drague" puis divorce. "Au moment de ma séparation, une grande partie de ma famille m'a tourné le dos. Mes enfants ont accepté mon homosexualité mieux que je le pensais".

Aujourd'hui, je n'ai plus peur d'affirmer mon homosexualité

Claude a découvert Grey PRIDE à Marseille. En créant un groupe de cette association en Bretagne, il espère sortir de l'isolement des personnes de sa génération. "Il y a par exemple des gens isolés dans des petits villages qui peuvent nous rejoindre pour des moments de convivialité. Les personnes qui, comme moi, ont été obligées de cacher une bonne partie leur vie leur homosexualité, seront peut-être heureuses de trouver des gens qui leur tendent la main."

L'association organise une première balade conviviale ce samedi 6 mars au port du Légué à Saint-Brieuc. 

Contact : 06 73 91 25 22 et page Facebook de l'association

Choix de la station

À venir dansDanssecondess