Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Auréolé d'une troisième étoile au Guide Michelin, le chef Laurent Petit retrouve sa brigade à Annecy-le-Vieux

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Trois étoiles rouges sur sa veste blanche, Laurent Petit, le chef du restaurant "Le Clos des Sens" à Annecy-le-Vieux, a retrouvé sa cuisine ce mercredi. Une journée mémorable pour les 32 membres de son équipe comme pour les clients du premier restaurant trois étoiles d'Annecy.

"Ça fait du bien de retrouver mon équipe, et de faire mon vrai métier", Laurent Petit, nouveau promu trois étoiles au Guide Michelin 2019.
"Ça fait du bien de retrouver mon équipe, et de faire mon vrai métier", Laurent Petit, nouveau promu trois étoiles au Guide Michelin 2019. © Radio France - Marie Ameline

Annecy-le-Vieux, Annecy, France

Lendemain de fête et service mémorable ce mercredi au Clos des Sens à Annecy-le-Vieux. Comme d'habitude, la salle du restaurant nichée sur les hauteurs du lac d'Annecy (Haute-Savoie), affichait complet. Mais, au moment de leur réservation, les clients qui se trouvaient là, ne pensaient pas manger dans une telle effervescence, et surtout dans un trois étoiles.

Laurent PETIT et son épouse Martine dirigent Le Clos des Sens depuis 26 ans - Radio France
Laurent PETIT et son épouse Martine dirigent Le Clos des Sens depuis 26 ans © Radio France - Marie AMELINE

En début de semaine, à Paris, le chef du Clos des Sens, Laurent Petit, a en effet décroché le Graal, la récompense suprême, une troisième étoile. "C'est la récompense de toute une équipe" a-t-il souligné toute la journée, le cuisinier au franc-parler et aux choix culinaires revendiqués et assumés, comme ceux de ne plus proposer de viande à sa carte, et de ne travailler que des produits locaux, sélectionnés par ses soins, pour "une cuisine simple et lisible pour le client".

"Ça fait du bien de retrouver mon équipe et de faire mon vrai métier"- Laurent Petit

Betteraves, choux, endives, écrevisses et poissons du lac sont les stars de la carte du Clos des Sens - Radio France
Betteraves, choux, endives, écrevisses et poissons du lac sont les stars de la carte du Clos des Sens © Radio France - Marie AMELINE

"Une troisième étoile c'est une philosophie, un savoir-être pour emmener son équipe avec soi" - Franck, bras droit de Laurent Petit

"C'est beaucoup d'émotion déjà" raconte Franck, le chef d'exécution du Clos des Sens, et bras droit de Laurent Petit depuis huit ans. "C'est une quête depuis des années et des années. [Cette troisième étoile], c'est surtout grâce au parti pris de Laurent Petit qui s'est affirmé en tant que personne, en tant qu'humain et qui a traduit toute sa personnalité dans la cuisine" explique-t-il. "C'est ça le vrai départ vers la quête de la troisième étoile. Il faut une vraie philosophie, un vrai savoir-être (...) qui rend la personne fédératrice de toutes les équipes pour que tout le monde puisse le suivre" dit Franck. "Cette troisième étoile c'est celle de Laurent Petit avant tout, mais c'est aussi celle de notre complicité" sourit-il.

"L'affluence est énorme depuis l'annonce, c'est impressionnant" - Martine Petit, l'épouse du chef

Cette troisième étoile se traduit aussi par un engouement encore plus vif pour le Clos des Sens qui affichait déjà complet ce mercredi. Mais depuis l'annonce du guide Michelin, l'épouse de Laurent Petit, Martine Petit, prend conscience de ce qu'implique ce nouveau statut. "Il y  a une telle affluence de messages au téléphone, par mail. C'est très impressionnant. Dans l'atmosphère, dans la gestion de tous les jours, ça va être énorme" s'inquiète-t-elle, la mine un peu fatiguée. Á peine de retour de Paris, Martine Petit se préoccupe déjà du "côté pratique des choses : les réservations et ces clients qui ne nous connaissent pas et qui vont peut-être arriver avec une état d'esprit différent de celui de nos clients habituels. Ça va être l'inconnu" conclut-elle.

Choix de la station

France Bleu