Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Autisme : Emmanuel Macron en visite un pôle pilote de prise en charge à Saint-Égrève

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Isère, France Bleu
Saint-Egrève

Le président de la République Emmanuel Macron était à Saint-Égrève (Isère), à l'occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme. Il a visité une plateforme de repérage et de prise en charge de ce trouble du neuro-développement. Le pôle de Saint-Égrève est un exemple.

Emmanuel Macron rencontre les soignants du Pôle troubles du spectre autistique de Saint-Egrève
Emmanuel Macron rencontre les soignants du Pôle troubles du spectre autistique de Saint-Egrève © Radio France - Véronique Pueyo

Emmanuel Macron a choisi l'Isère pour ce premier déplacement après les annonces de mercredi soir. Mais le sujet est légèrement différent du reconfinement et des mesures de protection contre le coronavirus. Il s'agit de la prise en charge des troubles du spectre de l'autisme.

Avancée des travaux et progression de la prise en charge

Emmanuel Macron visite le Pôle hébergé par le Centre Hospitalier Alpes-Isère (CHAI). Les plateformes comme celles de Saint-Égrève font partie des nouveautés du plan quinquennal lancé en 2018 pour la prise en charge de l'autisme. Le président vient donc constater l'avancée des travaux et la progression de la prise en charge.

Emmanuel Macron en discussion avec les soignants du Pôle
Emmanuel Macron en discussion avec les soignants du Pôle © Radio France - Véronique Pueyo

"Ne rien lâcher de ce combat"

Le chef de l'Etat est accompagné par Catherine Kamovski, députée de la circonscription, Jean-Pierre Barbier, le président du Département de l'Isère, Laurent Amadieu, le maire de Saint-Egrève, et Christian Coigné, maire de Sassenage et conseiller départemental.

"J'ai demandé au Premier ministre et au Ministre de la Solidarité et de la Santé de préparer une stratégie Santé Mentale, dont notre pays a véritablement besoin." - Emmanuel Macron

Pour Emmanuel Macron, ce déplacement a permis de "relayer ici un message très fort pour la santé mentale, et aussi pour la pédopsychiatrie. Depuis le début de cette épidémie, on a vu la détresse et la très grande fatigue s'installer, et aggraver ou révéler des problèmes psychiatriques. J'ai demandé au Premier Ministre et au Ministre de la Solidarité et de la Santé de préparer une stratégie Santé Mentale, dont notre pays a véritablement besoin."

"Mais l'actualité d'aujourd'hui c'est la journée mondiale de l'autisme. Je tenais absolument à être ici aujourd'hui et à ne rien lâcher de ce combat. C'est un immense chantier dans lequel la France avait historiquement pris du retard, nous devons le rattraper. On va poursuivre ce travail, développer ces plateformes pour les 7-12 ans, et avoir ensuite une réflexion pour le parcours de vie".

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Le Chef de l'Etat en visite au Pôle Autisme de Saint-Egrève
Le Chef de l'Etat en visite au Pôle Autisme de Saint-Egrève © Radio France - Véronique Pueyo
Des parents ont voulu poser avec leur enfant et le Président
Des parents ont voulu poser avec leur enfant et le Président © Radio France - Véronique Pueyo

8.000 enfants naissent autistes chaque année en France

En France, 8.000 enfants autistes naissent chaque année. C'est 1% d'après les chiffres de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM). La prise en charge commence par la détection et là, la France avait visiblement un gros retard pour aider au diagnostic précoce et donc à la prise en charge.

Diagnostiquer tôt, c'est une des missions de l'antenne iséroise où l'on trouve une unité dite "Denver" qui s'occupe précisément des enfants de un à trois ans. Les spécialistes de Saint-Égrève savent poser un diagnostic ou non d'autisme sur leurs très jeunes patients. Dès lors, les familles peuvent être accompagnées, aidées, y compris financièrement. La méthode fonctionne, affirment ces spécialistes qui essaient au maximum d'aider les familles, de travailler avec elles, et de permettre à ces enfants de rester dans une école, dans un cursus le plus classique, le plus inclusif possible.

A signaler qu'une vingtaine de soignants manifestaient à l'appel de la CGT pour réclamer des moyens supplémentaires pour la psychiatrie. Mais ils ont été tenus à l'extérieur de l'établissement et n'ont pu rencontrer le Président. Dans un tract, la CGT a parlé, je cite, d'humiliation.

Emmanuel Macron visite un pôle pilote de prise en charge à Saint-Égrève Onglets principaux
Emmanuel Macron visite un pôle pilote de prise en charge à Saint-Égrève Onglets principaux © Radio France - Véronique Pueyo

Clin d'oeil : quand le Président jalouse le micro France Bleu ! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess