Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Auto-école sociale : un coup de pouce à l'emploi dans le Nord-Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Parce que dans le Nord Côte-d'Or elle s'est rendue compte que les freins à la mobilité étaient aussi des freins à l'emploi, l'association GREN, Groupe Recherche d'Emplois Nouveaux, a lancé début avril 2019 une auto-école sociale. Le tout premier permis B a été décroché début septembre!

Vincent Fougairolle s'apprête à prendre le volant et à embarquer Bernard Devillard l’ancien président de GREN dans une auto financée par l'association "Metal'Valley"
Vincent Fougairolle s'apprête à prendre le volant et à embarquer Bernard Devillard l’ancien président de GREN dans une auto financée par l'association "Metal'Valley" - FaceBook Gren

Châtillon-sur-Seine, France

L'association GREN qui oeuvre pour l'insertion des publics en difficulté dans le Nord Côte-d'Or via des chantiers d'insertion -entretien d'espaces verts, maçonnerie et maraîchage biologique- lance son auto-école sociale. Inaugurée début avril 2019 elle est la toute première de Haute Côte-d'Or.

Le permis pour un quart du tarif normal

Cette auto-école, pas tout à fait comme les autres, forme depuis le mois d'avril une quarantaine de demandeurs d'emploi longue durée, de bénéficiaires des minimas sociaux, de jeunes de moins de 26 ans en difficultés financières ou de travailleurs handicapés. Cours de code, cours de conduite, tous ces élèves sont accompagnés pour monter des dossiers et obtenir des aides de Pôle Emploi, de la Région ou du Département. Au final le permis leur revient à 20-25% du coût normal!  

Vincent Fougairolle, directeur de l'association GREN - Radio France
Vincent Fougairolle, directeur de l'association GREN © Radio France - Thomas Nougaillon

D'où est venue cette idée? 

L’idée de cette auto-école sociale est venue d’un constat en interne. Chez GREN on s'est rendu compte que faute d'avoir le permis, près de 70 % des salariés accueillis en insertion, n'était pas mobiles et ne trouvaient pas de boulot à la sortie. Cela fait 2 ans que Vincent Fougairolle, directeur de l'association GREN, planchait sur ce projet. Le premier gros succès est arrivé rapidement. "On a eu la première réussite à l'examen de la conduite début septembre 2019. C'est quelqu'un qui est passé chez nous en insertion et qui est issu de l'immigration, un Syrien en l'occurrence."

Vincent Fougairolle se félicite du tout premier permis décroché par un élève de l'auto-école sociale

Le premier permis décroché par un Syrien début septembre

Un examen que le candidat est parvenu à décrocher malgré d'importantes difficultés dans notre langue. "Dieu sait que le code de la route et la conduite sont des sujets compliqués dans la langue française et pour autant il a réussi! C'est comme cela que l'on a obtenu notre premier permis!" Une nouvelle vie s'offre à ce monsieur désormais. "C'est quelqu'un qui a un projet professionnel dans la restauration. Il habitait du côté de Montbard mais dont le but est de s'installer sur Dijon. Cette nouvelle possibilité de mobilité va faciliter son projet professionnel!" se félicite Vincent Fougairolle.   

Amalia Coluccia et Valentin, jeune élève de 18 ans, originaire de Vanvey près de Châtillon - Radio France
Amalia Coluccia et Valentin, jeune élève de 18 ans, originaire de Vanvey près de Châtillon © Radio France - Thomas Nougaillon

Trois moniteurs pour assurer les cours de conduite et de code

Trois anciens moniteurs d'auto-école ont rejoint GREN pour dispenser les cours. Parmi eux, Amalia Coluccia, une retraitée de 65 ans. "J'ai profité de ma retraite mais j'avais envie de travailler de nouveau. Je savais que cette association recherchait du monde et je savais aussi que la méthode de travail était différente d'une auto-école traditionnelle. Ici, on fait du cas par cas, on privilégie les contacts humains." 

Amalia Coluccia aime les contacts humains

Reçue 40 sur 40 au code!

Amalia, perçoit un salaire chez GREN, c'est une partie de sa motivation pour reprendre le volant. Mais elle a aussi l'impression d'être utile en venant en aide à des gens qui ont de gros besoins et ça aussi c'est important. "Oui parce qu'il y a des personnes qui ne comprennent pas le Français, des personnes étrangères, j'essaie de les aider et ça me plait." Elle est fière des premiers succès de GREN. Outre le permis décroché par l'élève Syrien, "on a une personne sur Châtillon qui a eu le code, une personne sur Semur-en-Auxois qui l'a obtenu elle aussi avec un score de 40 sur 40. Je suis fière de moi, et fière d'elle aussi!" sourit Amalia Coluccia.  

Cours de conduite avec Amalia et Valentin dans les rues de Châtillon - Radio France
Cours de conduite avec Amalia et Valentin dans les rues de Châtillon © Radio France - Thomas Nougaillon

"J'ai envie de me débrouiller par moi même"

Nous avons rencontré quelques élèves de cette drôle d'auto-école. Ils sont demandeurs d'emplois, Français ou étrangers, vivent parfois à plusieurs kilomètres de Châtillon-sur-Seine en pleine campagne. "Cette auto-école est la seule solution pour passer le permis pas trop cher. J'habite assez loin des villes, à 20 km de Montbard et 20 km de Châtillon c'est assez problématique" témoigne Jérémy. "J'ai mon copain, mes parents qui sont toujours là pour m'emmener en courses, me déposer à droite ou à gauche. Mais j'aimerai bien me débrouiller par moi-même" explique Élodie une jeune femme, mère de trois jeunes enfants à Sainte-Colombe-sur-Seine. 

Témoignages émouvants de quelques élèves

Cours de code - Radio France
Cours de code © Radio France - Thomas Nougaillon
Cours de code - Radio France
Cours de code © Radio France - Thomas Nougaillon

L'auto-école présente à Châtillon, Semur et Montbard

GREN, a vu le jour en 1993 à Châtillon-sur-Seine, son auto-école fonctionne à Châtillon-sur-Seine, Montbard et Semur-en-Auxois dans les locaux du bailleur social Coallia avec qui un partenariat a été établi. L'État, via la DIRECCTE Bourgogne-Franche-Comté, le Conseil départemental, l'Europe avec le Fonds Social Européen (FSE) et l'association Metal'Valley de Montbard apportent leur soutien financier. Metal’Valley par exemple a financé l'achat du premier véhicule pour 20 000 €. Aujourd'hui GREN possède deux voitures et une troisième devrait arriver prochainement.  

Cours de code - Radio France
Cours de code © Radio France - Thomas Nougaillon

Pour contacter GREN

Vous pouvez contacter l'association GREN à Sainte-Colombe-sur-Seine au téléphone : 03.80.91.06.48, sur sa page FaceBookou bien sur internet.

Retrouvez notre "+ Info" consacré à l'auto-école sociale de l'association GREN ce lundi 7 octobre 2019 sur France Bleu Bourgogne à 7h18 et 8h45 mais aussi dans les journaux de votre radio (98.3 ou 103.7). Vous pouvez également écouter notre sujet en cliquant sur le lien ci-dessous.

Le + INFO de France Bleu Bourgogne, notre reporter a suivi un cours de conduite aux côtés d'Amalia Coluccia et de son élève Valentin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu