Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Société

Puy-de-Dôme : le nombre d'animaux abandonnés l'été augmente

vendredi 10 août 2018 à 20:39 Par Bastien Bougeard, France Bleu Pays d'Auvergne

Les animaux domestiques connaissent une période difficile. À Gerzat dans le Puy-de-Dôme, un refuge a accueilli 15% d'animaux en plus depuis le début de l'été. La faute à des propriétaires irresponsables.

Au refuge de Gerzat de l'APA (association protectrice des animaux), le nombre d'animaux abandonnés a augmenté de 15%.
Au refuge de Gerzat de l'APA (association protectrice des animaux), le nombre d'animaux abandonnés a augmenté de 15%. © Radio France - Bastien Bougeard

Gerzat, France

C'est malheureusement une tendance inquiétante. Depuis le début de l'été, le nombre de chiens et chats abandonnés ne cesse d'augmenter. À Gerzat dans le Puy-de-Dôme, un refuge géré par l'Apa (l'association protectrice des animaux) a enregistré une hausse d'abandons de 15% depuis le début de l'été 2018. Les cages sont saturées et plus aucun animal n'est accepté. Les enclos sont surchargés et les pensionnaires sont trop nombreux. "Le chiffre a encore augmenté par rapport à l'année dernière, déplore Michel Sibiau le président de l'Apa, et encore nous ne sommes pas à la fin de la saison."

Des propriétaires irresponsables

Dans le hall du refuge, Pauline arrive avec une caisse de transport sous le bras. À l'intérieur, un chaton de deux mois, retrouvé perdu en pleine ville. "Elle était abandonnée. J'ai décidé de l'adopter, mais je ne comprends pas la réaction des gens qui abandonnent un animal" poursuit Pauline. "Pour moi, un chaton c'est comme si c'était mon enfant."  Une Hollandaise de passage s'insurge : "Si certains attachent leur chien autour d'un arbre, on devrait faire pareil avec les maîtres comme ça ils comprendraient ce qu'ils infligent à leur animal."

Ce chaton de deux mois était abandonné en pleine rue. Il a été adopté. - Radio France
Ce chaton de deux mois était abandonné en pleine rue. Il a été adopté. © Radio France - Bastien Bougeard

Des propriétaires peu respectueux, c'est selon Michel Sibiaud, président de l'APA, la principale raison des abandons d'animaux l'été. "Comme certains ne se rendent pas compte du temps et de l'argent que demande un animal domestique, ils préfèrent l'abandonner. Les rares personnes qui ont le courage de le dire explique, _qu'_ils préfèrent abandonner le chien plutôt que de le faire garder car ça coûte trop cher."

On constate une hausse de 15% cet été..." Michel Sibiaud, président de l'Apa 

Maelig, en charge des soins au chenil passe régulièrement ramasser les gamelles dans les boxes.  "Il y a un berger allemand, qui est là depuis quatre mois et il a vu partir les autres à sa place. " Les propriétaires qui abandonnent des animaux risquent 30 000 euros d'amende et 2 ans de prison.