Société

Auvers-sur-Oise : l'évêché met sa chapelle en vente

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région et France Bleu jeudi 29 octobre 2015 à 6:00

La chapelle d'Auvers-sur-Oise est en vente
La chapelle d'Auvers-sur-Oise est en vente © Radio France - Marine Chailloux

C'est un bien pour le moins original qui a fait son apparition sur les sites immobiliers. L'évêché de Pontoise a mis en vente sa chapelle d'Auvers-sur-Oise, dans le Val-d'Oise. Objectif bien sûr : pouvoir récupérer des fonds pour rénover ou construire d'autres édifices religieux.

"Vous cherchez un lieu d'habitation magique, exceptionnel....", c'est ainsi débute l'annonce insolite qui vient d'être publiée pour vanter la petite chapelle d'Auvers-sur-Oise, dans le Val-d'Oise. L'évêché de Pontoise souhaite la vendre pour récupérer des fonds et ainsi permettre la rénovation d'autres édifices ou même la construction de nouvelles églises comme à Montigny-les-Cormeilles. "Cette église est totalement désaffectée depuis plusieurs années. Elle ne sert plus au culte" explique Jean-Yves Marchon, économe du diocèse de Pontoise. "C'est avec les fonds de ces actifs que nous pouvons penser l'avenir et construire dans des secteurs en développement".

L'économe du diocèse de Pontoise au micro de Marine Chailloux

Prix de vente : 233.000 euros

La chapelle Saint-Nicolas, bâtie en 1909 et située dans la ville de Vincent Van Gogh, n'appartient pas donc au patrimoine communal d'avant 1905 et est ainsi propriété de l'évêché. Elle avait été fermée il y a longtemps et servait de lieu de stockage de livres pour un bouquiniste. C'est pourquoi il a été décidé de sa mise en vente par le biais d'une petite annonce sur un site immobilier. Prix de vente : 233.000 euros pour une surface au sol de 79m2 mais avec, attention, d'importants travaux à prévoir.

Extrait de l'annonce immobilière - Radio France
Extrait de l'annonce immobilière © Radio France - Fanny Lechevestrier

Et si vous êtes intéressé, dépêchez-vous. En vente depuis deux mois et demi, plusieurs personnes se sont déjà manifestées auprès de l'agence immobilière. Notamment un brasseur mais il a été retoqué car l'évêché ne souhaite ni restaurant ni débit de boissons à l'intérieur de sa chapelle. Des artistes se sont également renseignés, attirés sans doute par la présence de l'édifice dans la cité de Vincent Van Gogh, et des enseignants, des Parisiens à la recherche d'une résidence secondaire atypique. "En 15 ans, je n'avais jamais eu un bien aussi atypique à vendre" raconte Julien Dupuy, agent immobilier.

"Ma chapelle est à vendre", reportage FB 107.1 de Marine Chailloux

La chapelle et son terrain de 1400m2 - Radio France
La chapelle et son terrain de 1400m2 © Radio France - Marine Chailloux