Société

Une "Barbie" qui a ses règles lancée aux États-Unis

Par Marina Cabiten, France Bleu mercredi 23 septembre 2015 à 14:29

Une enfant découvre la poupée Lumilly
Une enfant découvre la poupée Lumilly © Max PPP

Une poupée de type "Barbie" fait une nouvelle fois parler d'elle aux États-Unis, rapporte le magazine Time daté du 22 septembre. Elle s'appelle "Lammily" et a désormais ses règles, après la possibilité de lui attribuer de la cellulite, de l'acné ou encore des piqûres de moustique.

Lammily, c'est un peu la version "vraie vie" de la Barbie : une poupée aux dimensions reflétant celles des jeunes Américaines, qui peut avoir des vergetures, de la cellulite, de l'acné... Et désormais ses règles, comme le rapporte le magazine Time dans son édition de mardi. Les concepteurs souhaitent ainsi permettre aux jeunes filles de découvrir le cycle menstruel de façon amusante. 

À but éducatif

Il s'agit concrètement d'un petit kit à 10 dollars qui permet de "customiser" le jouet. Il comprend des petites serviettes hygiéniques, un calendrier de suivi du cycle menstruel, mais aussi un livret éducatif. Pour le concepteur Nickolay Lamm, les règles sont un tabou de notre société. Et comme le suggère le spot publicitaire pour Lammily, les jeunes filles pourraient se sentir plus à l'aise en découvrant le cycle menstruel ainsi, plutôt qu'en abordant le sujet avec leurs parents. 

Nickolay Lamm veut aussi considérer sa poupée comme un moyen de lutter contre le machisme. Il évoque dans Time la récente sortie de Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine pour la prochaine présidentielle américaine. Ce dernier avait accusé une journaliste de l'avoir maltraité, en y ajoutant une allusion à ses prétendues règles. Les jeunes garçons sont donc également invités à s'intéresser à Lammily