Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Aux Sables-d'Olonne, la SNSM retrouve son canot de sauvetage ce vendredi

-
Par , France Bleu Loire Océan

Soulagement chez les bénévoles sablais : ils vont récupérer dans quelques jours leur canot Jacques-Joly, en réparation depuis plusieurs mois, qui va leur permettre d'être opérationnel en cas de problème en mer.

Le canot tout temps (à gauche) part en réparation, la vedette Amiral de Castelbajac (à droite) rentre à Saint-Nazaire.
Le canot tout temps (à gauche) part en réparation, la vedette Amiral de Castelbajac (à droite) rentre à Saint-Nazaire. © Radio France - Marc Bertrand

Les Sables-d'Olonne, France

Après trois mois sans bateau de sauvetage, la station vendéenne de la Société nationale de sauvetage en mer, endeuillée par le naufrage de juin dernier, récupère son canot tout temps Jacques-Joly qui doit arriver au port ce vendredi 29 novembre 2019. "Ah ça, ça soulage !", réagit Christophe Monnereau, le président de la station, "c'est une grande étape, on espère que tout va fonctionner..." Car ils n'ont qu'un zodiac, à la place de leur bateau dernière génération, en réparation depuis septembre, en cas de problème en mer, ce qui empêche d'effectuer de grosses opérations. 

Opérationnel dans quelques jours

Dès que le Jacques-Joly retrouvera son port d'attache, l'équipe de bénévoles aura beaucoup de travail. Réarmer le bateau, remettre tout le matériel à l'intérieur, notamment le matériel de secours, la remorque... "Il faut qu'on fasse des essais, qu'on se réapproprie le bateau aux Sables et qu'on reprenne les entraînements", ajoute Christophe Monnereau. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu