Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Auxerre : nouvelle manifestation contre le projet de loi "sécurité globale"

-
Par , France Bleu Auxerre

Une nouvelle manifestation s'est tenue dans l'Yonne, ce samedi, contre le projet de loi "sécurité globale". Environ 80 manifestants se sont retrouvés place de l'Arquebuse à l'appel de la Libre Pensée.

Environ 80 personnes se sont réunies place de l'Arquebuse ce samedi à Auxerre pour dénoncer le Projet de Loi Sécurité Globale.
Environ 80 personnes se sont réunies place de l'Arquebuse ce samedi à Auxerre pour dénoncer le Projet de Loi Sécurité Globale. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Après plusieurs rassemblements, à Auxerre et à Sens notamment, une nouvelle manifestation a eu lieu contre le projet de loi "sécurité globale" ce samedi à Auxerre. Environ 80 personnes se sont réunies place de l'Arquebuse à 14 heures ce samedi pour dénoncer une loi considérée comme liberticide. Qu'ils soient syndicalistes, gilets jaunes ou issus du monde associatif, les manifestants entendent maintenir la pression pour que le gouvernement renonce à son projet de loi.

"C'est du floutage de gueule" 

Sur sa pancarte, Camille, enseignante, a marqué. "C'est du floutage de gueule", une référence à l'article de ce projet de loi qui prévoit de restreindre la diffusion d'images des forces de l'ordre. "Il s'agit souvent de violences envers les manifestants ou des migrants. Refuser de voir ces violences, c'est insupportable !" pour elle cacher les violences ne va pas les résoudre loin de là. D'ailleurs sur l'autre côté de sa pancarte on peut lire "Débrouillez vous pour qu'il n'y ait plus d'horreurs à filmer !" : "Le problème ce n'est pas la question de filmer, le problème c'est qu'il y ait des violences policières !" lance Camille. 

En plus de cette question, Didier Bourigault, Secrétaire Général de la CGT dans l'Yonne s'inquiète aussi de l'extension de certaines prérogatives à la police municipale... et aux sociétés de sécurité privée. "Si vous avez par exemple un élu qui se sert, par exemple, d'un service de sécurité privé pour cadenasser le mouvement sociale, ça va devenir difficile !"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"L'Absurdistan" 

Julien, drapeau SUD Solidaires en main rejette tout de cette loi, c'est la goutte d'eau pour le jeune homme. Cette loi c'est une atteinte aux libertés, c'est aussi une atteinte à la crédibilité de la France. " Je rappelle quand même que la France est le pays des Droits de l'Homme ! On a toujours eu un poids important dans le monde pour développer la démocratie. Le rôle de la France, là, il est en train d'être ridiculisé dans le monde entier ! Je rappelle qu'il y a l'ONU, Amnesty International qui s'inquiètent. En Allemagne, un grand quotidien a parlé de la France comme d'un 'Absurdistan'" s'alarme le manifestant.  

Pour Jean-Noël Guénard de la Libre Pensée,  à l'origine de la manifestation, c'est bien simple le Projet de Loi Sécurité Globale est une attaque contre la liberté de manifester, d'informer et de penser. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess