Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"On avait besoin de changer d'air" : les vacanciers ont tenté d'oublier le Covid-19 cet été

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dans la Drôme, l'aire de Pont-de-l'Isère sur l'autoroute A7 était très fréquentée ce samedi midi pour le dernier week-end des vacanciers. Nous avons profité de la pause déjeuner des automobilistes pour leur demander comment se sont passées leurs vacances cette été.

Un couple belge sur une aire de repos en France, photo d'illustration.
Un couple belge sur une aire de repos en France, photo d'illustration. © Maxppp - pmagnien@msn/MAXPPP

Le ciel est gris ce samedi midi au-dessus de Pont de l'Isère, une météo de circonstance pour ce dernier week-end des vacances. La rentrée, c'est mardi pour les enfants, dès lundi pour certains adultes. Comme Boris et Périnne, parents de deux petits garçons dont l'un va faire sa première rentrée. "Après un mois de vacances, je ne peux pas dire que je ne suis pas frais et disponible pour la reprise !", rigole Boris. Avec sa compagne, ils viennent de passer un mois en vacances entre l'Isère, la Provence et l'Ardèche. "On avait besoin de prendre l'air avec les enfants, de voir des paysages, de la famille après le confinement", explique Boris. Quatre semaines de repos, de randonnées en montagne qui ont permis d'oublier un peu le Covid-19 et ses conséquences. "Pendant les promenades et les grandes randonnées, on était à l'air libre et c'était sympa de ne plus y penser", raconte Périnne. 

Changer d'air, c'est ce que voulait aussi Henri et Marie-Christinne, "enfin surtout Madame" confie le mari. "C'est difficile de rester autour de chez soi pendant aussi longtemps, avoue Marie-Christine. Ça fait du bien à la tête de voir autre chose." Les deux retraités sont donc partis huit jours en Provence, un lot de consolation pour ce couple de Nantais qui devait partir en Turquie. "Le voyage a été annulé à cause du Covid-19", regrette Henri.

Certains ont aussi profité des vacances pour revoir leur famille. Jérôme a rejoint son frère en Ardèche pour une semaine. "On avait un gros besoin de se retrouver tous ensemble, de se retrouver et de pouvoir faire des activités avec eux pour rattraper le temps perdu pendant le confinement." 

"Le coronavirus, on l'a boycotté pendant les vacances"

Alexandre et sa famille ont eux essayer d'oublier le Covid-19 lors de leur séjour à la Grande-Motte. Mission compliquée pour la famille alsacienne qui a dû porter un masque pour aller à la plage et dans le club où ils résidaient. "Le coronavirus, on l'a boycotté. On est en vacances, on ne va pas se mettre la pression bêtement", assure pourtant le père de famille. Mais à quelques heures de la reprise, il ne peut pas s'empêcher de penser à la situation sanitaire des prochains mois : "Qu'est-ce qui va arriver après ? C'est l’énigme en ce moment. Est-ce qu'il y aura une deuxième vague ou pas ? Est-ce qu'il y aura de nouveau les mêmes contraintes ?"

En tous cas, le 1er septembre, de nouvelles règles seront mises en place. Le masque va devenir obligatoire au travail, mais aussi à l'école, dans les collèges, les lycées et les universités. Un moyen de limiter les contaminations alors que le nombre de contaminations augmente depuis le début de la semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess