Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Avance, bordel !" ou le tour du monde de Samuel en fauteuil roulant

-
Par France Bleu Isère, France Bleu

À 31 ans, entre deux voyages, Samuel Marie publie un livre sur son tour du monde en camion aménagé : "Avance, bordel", pour prouver que tout est possible, même tétraplégique.

L'Asie, deuxième étape de son projet de tour du monde, "Sam fait rouler". Ici en Sibérie, avec le second camion qu'il a aménagé, pour sortir des voyages organisés et de la case "handicapé".
L'Asie, deuxième étape de son projet de tour du monde, "Sam fait rouler". Ici en Sibérie, avec le second camion qu'il a aménagé, pour sortir des voyages organisés et de la case "handicapé". - Samuel Marie

Grenoble, France

"Avance, bordel", voilà ce que se dit Samuel Marie tous les matins depuis son accident. En 2008, l'année de ses 20 ans, le jeune cordiste participe aux travaux de débroussaillage de la citadelle de Besançon. Une chute, et il est tétraplégique.

Portrait de Samuel Marie, "un petit mec qui a eu envie de vivre"

Quatre ans de rééducation et trente opérations plus tard, Samuel commence les voyages. Lui qui était moniteur de ski, adepte de VTT de descente, de parapente... doit "se reconvertir parce que le corps ne marche plus". Qu'à cela ne tienne ! Il s'aménage un camion, dépose des annonces dans les écoles d'infirmiers et enchaîne les excursions. S'il est seul, il ne part qu'une journée ; si des bénévoles l'accompagnent, ils poussent plus loin. 

Des petites annonces aux grands périples

"Tous les formats sont possibles", assure Samuel, qui s'est constitué, avec le temps, un véritable réseau. En juillet 2017, il peut ainsi rêver plus grand et entamer un tour du monde en camion, au Canada et aux Etats-Unis. Pour ce périple, trois infirmiers se relaient : "Audrey, une pote avec qui j'étais déjà parti, Max, que ma compagne m'avait présenté, et Marine, que je ne connaissais pas, que j'ai rencontrée à Los Angeles, avec qui j'ai échangé sur Messenger"

75.000 kilomètres, 16 pays, 3 continents. Pour Samuel, la "reconversion" après l'accident a été surtout mentale : "se lever tous les matins acharné, les yeux grands ouverts"... sur le Grand Canyon. - Aucun(e)
75.000 kilomètres, 16 pays, 3 continents. Pour Samuel, la "reconversion" après l'accident a été surtout mentale : "se lever tous les matins acharné, les yeux grands ouverts"... sur le Grand Canyon. - Samuel Marie

Juin 2018 : départ pour l'Asie avec sa compagne Lise, histoire de faire mentir encore un peu plus sa "mobilité réduite". Lui, comme à chacun de ses voyages, conduit en se disant que "la bonté de l'humain n'a pas de limite : on peut vivre six mois, à deux, dans un camion, et ça me donne de l'espoir !" Elle, infirmière, estime "qu’après la Chine, (elle) peut tout faire". Elle a d'ailleurs quitté son travail et suit une formation de design à distance. Les deux amoureux repartent en décembre 2019, un an, pour un tour de l'Amérique du Sud.

Aujourd'hui, Samuel Marie a 31 ans, il vit à Grenoble et y prépare son projet sud-américain en cherchant des sponsors, des points de chute. "Mes journées, je les passe devant mes mails", résume-t-il. "Les portes finissent toujours par s'ouvrir"... même celles auxquelles on ne toque pas. Pour preuve : en avril 2018, il était l’invité personnel du président Emmanuel Macron pour la première visite d'Etat du mandat de Donald Trump. 

En finir avec la compassion

Lassé de "la culture française de la compassion", qui empêche de "considérer les handicapés comme des personnes normales", Samuel a à cœur de ramener en France "des bonnes pratiques en matière de handicap". Il intervient dans des écoles, des centres de rééducation, donne des conférences pour témoigner que le handicap n'est "qu'une difficulté parmi d'autres". 

Son livre, "Avance, bordel", est à destination de tous. "C'est une expérience de vie, celle d'un petit mec qui a envie d’être exalté tous les jours". "En sortant de rééducation, j'ai tout mis dans mes voyages, se souvient-il. "J'avais mon HLM, je mangeais des pâtes et je montais mes projets". Ce sont d'autres projets que voudrait faire naître Samuel en couchant sur papier son expérience : "je ne réalise pas d'exploits, je veux juste que les gens sortent de chez eux et fassent ce qui les fait vibrer", s'exclame-t-il. 

"J'ai peur pour les gens qui m'accompagnent". C'est Lise qui "a tout lâché" et accompagne Samuel depuis 4 ans ; à peine rentrés d'Asie, ils préparent déjà le départ pour l'Amérique du Sud. - Aucun(e)
"J'ai peur pour les gens qui m'accompagnent". C'est Lise qui "a tout lâché" et accompagne Samuel depuis 4 ans ; à peine rentrés d'Asie, ils préparent déjà le départ pour l'Amérique du Sud. - Samuel Marie

Sa page Facebook "Sam fait rouler" fédère plus de 12.000 personnes. "J'ai eu des messages de familles avec des enfants handi, qui sont parties en me contactant", se réjouit Samuel, "donc si ça peut motiver d'autres personnes à se dire que des choses sont possible, je prends le temps d'écrire, pas de problème."

Le livre "Avance, bordel" a été écrit avec la collaboration de la journaliste Emmanuelle Dal'Secco. Edité par Dunod, il sort le 12 septembre en librairie mais il est déjà pré-commandable sur Internet. Prix : 18.90 euros.

Choix de la station

France Bleu