Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avant le Tour de France à Privas, vingt jeunes roulent à vélo jusqu'à Montélimar avec le Secours populaire

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Vingt jeunes privadois ont roulé à vélo jusqu'à Montélimar vendredi. La sortie était organisée par le Secours populaire, en partenariat avec le Tour de France.

Des jeunes de Privas ont parcouru 45 kilomètres à vélo jusqu'à Montélimar, avec le Secours populaire.
Des jeunes de Privas ont parcouru 45 kilomètres à vélo jusqu'à Montélimar, avec le Secours populaire. © Radio France - Clara Gabillet

Vingt jeunes de Privas, âgés de 9 à 16 ans, ont parcouru près de 45 kilomètres à vélo, sous le soleil, pour rejoindre Montélimar. 

La randonnée à vélo était organisée par le Secours populaire, en partenariat avec le Tour de France et son gérant Amaury Sport Organisation (ASO) qui ont fourni les vélos au groupe.

Les Privadois ont notamment emprunté la voie verte le long du Rhône, la ViaRhôna, depuis le Pouzin. Une partie de l'excursion qui a émerveillé Fatoh, 11 ans : "C'était trop beau, j'ai bien aimé !"

La route était tout de même longue et parfois difficile selon Inès : "J'ai aimé mais c'est trop long, ça fait trop mal aux jambes."

Mais ils se sont arrêtés plusieurs fois pour faire des pauses. Savina n'a pas roulé tout le long. Elle était dans une voiture qui permettait de ravitailler le groupe : "on leur donnait à boire et on leur demandait si ça allait."

Tous les jeunes ont réussi à aller jusqu'au bout, malgré une pédale cassée en chemin. Claude Esclaine, le secrétaire général de la fédération Secours populaire en Ardèche, est ravi car "ils attendaient cette journée depuis longtemps".

"Ce sont eux qui sont les premières victimes de la précarité et de la pauvreté", assure Claude Esclaine. Cette sortie était donc leur seule journée de vacances pour certains. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess