Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Avec 606 223 habitants en 2016, l'Indre-et-Loire compte toujours plus d'habitants

jeudi 27 décembre 2018 à 18:29 Par François Desplans, France Bleu Touraine

Selon les derniers chiffres de l'INSEE, en 2016, l'Indre-et-Loire compte 12 540 habitants de plus qu'en 2011. Au total, nous sommes 606 223 dans le département. C'est toujours le deuxième plus peuplé de la région derrière le Loiret. Mais c'est bien Tours qui reste la plus grosse ville de la Région.

En 5 ans, l'Indre-et-Loire a gagné 12 540 habitants
En 5 ans, l'Indre-et-Loire a gagné 12 540 habitants © Maxppp - Marc Ollivier

Indre-et-Loire, France

Ce sont les derniers chiffres du recensement dévoilés ce jeudi par l'INSEE. Et sans grande surprise, nous sommes toujours plus nombreux en Indre-et-Loire : 606 223 habitants en 2016. Soit 12 540 habitants de plus en cinq ans. 

Tours regagne des habitants

C'est l'un des enseignements de ce recensement. La population tourangelle augmente à nouveau, 1 930 habitants de plus en cinq ans. Mais ce rebond ne fait que compenser le trou d'air enregistré entre 2006 et 2011. Résultat, avec 136 565 habitants, Tours revient quasiment à son niveau de 2006. Sur 10 ans, Tours a perdu 377 habitants. 

St-Pierre-des-Corps prend la place de St-Cyr-sur-Loire sur le podium des villes les plus peuplées. 

Derrière Tours, c'est Joué-les-Tours qui reste la deuxième ville la plus peuplée d'Indre-et-Loire. Avec 37 505 habitants. Mais désormais, ce n'est plus St-Cyr-sur-Loire qui monte sur la troisième marche du podium. St-Cyr, détrônée par St-Pierre-des-Corps. 

St-Cyr-sur-Loire, Amboise, Ballan-Miré et Loches sont les quatre villes importantes du département qui perdent des habitants. Toutes les autres grosses communes en gagnent. Principalement, grâce au solde naturel. Les naissances sont supérieures au décès. 

Chambray-les-Tours et St-Avertin sont les grosses communes les plus attractives

Dans ces deux communes, ce n'est pas le solde naturel qui leur permet de grossir. Non, c'est le solde migratoire, surtout à Chambray. Elles attirent davantage de nouveaux habitants qu'elles n'en perdent. 

Chinon regagne des habitants quand Loches en reperd

Concernant nos deux sous-préfectures,  Chinon repasse au-dessus des 8 000 habitants. C'est environ 300 de plus qu'en 2011. En revanche, Loches est de moins en moins peuplée. Près de 6300 Lochois en 2016, c'est quasiment 200 habitants de moins en cinq ans.

Ce sont les communes de la deuxième et troisième couronne qui progressent le plus vite

Avec des taux de croissance annuel compris entre 2 et 4 %. Largement plus que dans la Métropole. C'est le cas par exemple de Pernay, St Antoine du Rocher, Charentilly ou encore Monts. En revanche, la plupart des communes qui perdent des habitants se situent dans le Chinonais et surtout dans le Sud Lochois. 

L'exemple d'Esvres-sur-Indre, la deuxième plus grosse augmentation de population derrière Tours

5 849 habitants en 2016 contre 4 734 en 2011. En cinq ans, Esvres-sur-Indre a gagné plus de 1 100 habitants. Une croissance exceptionnelle pour une commune de cette taille. Durant ces  cinq années, l'ancienne municipalité a vendu tout un programme immobilier de 230 maisons et de deux petits collectifs sur une douzaine d'hectares. Un projet qui aurait dû s'étaler sur 20 ans

Nous étions à plus de 100 permis de construire par an. C'est plus du double qu'en temps normal. En général, on tourne entre 40 et 50 permis de construire annuels. C'est le bon ratio pour pouvoir absorber la population." Josiane Le Bronec, première adjointe à la mairie d'Esvres-sur-Indre

Résultat, avec plus de 600 enfants répartis dans 23 classes, le groupe scolaire affiche complet. Il a même fallu réhabiliter certains espaces pour créer de nouvelles salles de classe. C'est l'un des plus gros groupes scolaires d'Indre-et-Loire. Les 60 associations et le gymnase de la commune sont aussi surfréquentés. Les vestiaires seront refaits l'année prochaine. De gros travaux sont également engagés pour rénover et sécuriser les axes routiers. Des routes mises à rude épreuve avec environ 2 000 voitures de plus dans la commune. Au total, la facture dépasse largement les deux millions d'euros pour la ville. 

Top 15 des villes les plus peuplées d'Indre-et-Loire en 2016

  1. Tours                              136 565 hab        ↗ 0,3% par an
  2. Joué-les-Tours                 37 505 hab        ↗ 0,5% par an
  3. Saint-Pierre-des-Corps    15 866 hab       ↗ 0,8% par an
  4. St-Cyr-sur-Loire                15 763 hab       ↘ 0,5% par an
  5. Saint-Avertin                     14 988 hab       ↗ 0,7% par an
  6. Amboise                            12 761 hab       ↘ 0,4% par an
  7. Chambray-les-Tours         11 548 hab       ↗ 1,5% par an
  8. Montlouis-sur-Loire          10 628 hab       ↗ 0,3% par an
  9. Fondettes                           10 460 hab       ↗ 0,3% par an
  10. La Riche                              10 370 hab       ↗ 0,6% par an
  11. Chinon                                  8 214 hab       ↗ 0,8% par an 
  12. Ballan-Miré                           7 943 hab       ↘ 0,3% par an
  13. Monts                                   7 774 hab       ↗ 2,1% par an
  14. Loches                                  6 283 hab       ↘ 0,5% par an
  15. Veigné                                  6 159 hab       ↗ 0,3% par an