Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec l'appli "Permis de sauver", chaque tourangeau peut devenir un maillon de la chaîne des secours

-
Par , France Bleu Touraine

Les pompiers d'Indre-et-Loire peuvent dorénavant géolocaliser et mobiliser des secouristes bénévoles grâce à une application téléphonique. Les citoyens qui ont des compétences en matière de secourisme peuvent s'inscrire sur "Permis de Sauver". Ils seront contactés en cas d'urgence près de chez eux.

L'application "Permis de Sauver" est déjà utilisée par les services de secours de plus de 30 départements.
L'application "Permis de Sauver" est déjà utilisée par les services de secours de plus de 30 départements. - ©Permis de Sauver

L'objectif est de faire de chaque citoyen formé aux gestes qui sauvent un maillon de la chaîne des secours. L'application "Permis de sauver" est déjà utilisée dans une trentaine de départements, et elle a été déclenchée 4 000 fois en 2019. 

L'application téléphonique des citoyens secouristes

Vous téléchargez gratuitement l'application "Permis de sauver" et vous indiquez votre niveau de compétence en secourisme.  A partir de là, en cas d'urgence près de là ou vous êtes, les pompiers peuvent vous solliciter pour que vous interveniez avant eux, pour un massage cardiaque, par exemple. Un renfort très appréciable, selon le Capitaine Benjamin Sauvage, chef du service Gestion des Secours au SDIS 37 : "Nos opérateurs déclencheront bien sûr dans un premier temps l'envoi d'un véhicule de secours composé de sapeurs-pompiers, puis ensuite ils géolocaliseront des citoyens sauveteurs capables d'intervenir. 

Aujourd'hui, le temps moyen d'intervention des pompiers d'Indre-et-Loire est de 13 minutes. Plus on gagne de temps et plus la personne a des chances de survie".

Pas d'obligation d'intervenir et pas de risque de poursuites judiciaires

Le citoyen secouriste qui accepte d'intervenir est considéré comme collaborateur occasionnel du service public : il ne peut donc pas encourir de poursuite concernant l'efficacité de ses gestes. Il n'a pas non plus d'obligation de se rendre sur place quand il reçoit une notification de l'application. En revanche, si il accepte d'intervenir, le GPS de son téléphone le guide jusqu'à la victime. Il lui signale aussi où se trouvent les défibrillateurs les plus proches

Mehdi Boudjema a co-fondé l'application avec Ganème Asloune. Ces deux pompiers professionnels du Rhône ont imaginé ce concept en 2015 : "On sortait d'un restaurant, on n'était pas en service et on a rencontré un équipage de sapeurs-pompiers qui venait de finir une mission. Ils nous ont appris qu'à proximité de là où nous nous trouvions, une victime était décédée des suites d'un étouffement et d'un arrêt cardiaque. On s'est dit que si on avait pu être prévenus, on aurait pu faire les gestes de premiers secours et peut-être augmenter ses chances de survie. C'est de là qu'est venue l'idée de Permis de Sauver"

"Pour un arrêt cardiaque, une minute perdue dans le temps de prise en charge, c'est 10% de chances de survie en moins". Medhi Boudjema

Et même si vous n'avez aucune compétence particulière en matière de secours, vous pouvez être utile quand même en tant que témoin pour renseigner les pompiers sur l'évolution d'une situation. Les pompiers espèrent par ailleurs que cette application va inciter certaines personnes à se former aux gestes qui sauvent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu