Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Avec la chaleur, le plan d'eau de Messein victime de son succès

jeudi 26 juillet 2018 à 18:12 Par Clément Lacaton, France Bleu Sud Lorraine

Le thermomètre a grimpé à 35,6°C à Nancy ce jeudi 26 juillet. À quelques minutes en voiture, le grand étang de Messein attire du monde : les poubelles débordent et, faute d'aménagements et de toilettes, les poubelles débordent et les déchets s'accumulent.

Sur l'étang de Messein, la baignade est interdite faute d'aménagements (en juillet 2018).
Sur l'étang de Messein, la baignade est interdite faute d'aménagements (en juillet 2018). © Radio France - Clément Lacaton

Messein, France

Dur dur de mettre la tête dehors avec cette chaleur écrasante : on étouffe dans les rues de Nancy (35,6°C hier ce jeudi 26 juillet). À deux pas de la ville, certains ont trouvé leur petit de coin de paradis. Un des seuls endroits où l'on peut respirer un peu, à quelques minutes en voiture de Nancy : Messein, sa base nautique et son grand étang.

Monsieur le maire, venez ramasser vos poubelles là, c'est une catastrophe..."

REPORTAGE FRANCE BLEU SUD LORRAINE / CLEMENT LACATON

La baignade est officiellement interdite (faute d'aire aménagée et de surveillance), mais en réalité, tous les après-midi, les rives sont noires de monde et le plan d'eau est victime de son succès.

Les poubelles débordent

À l'horizon, des voiles de bateau, des pédalos, et des rires d'enfants. À nos pieds, sur la rive, des sacs plastique, des bouteilles, et des déchets en tous genres. Les poubelles débordent, tout s'envole, et ça fait des jours que ça dure, regrette Jeannine, une habituée : "Ah bah oui ça déborde de partout ! Monsieur le maire, venez ramasser vos poubelles là, c'est une catastrophe..."

L'étang de Messein est victime de son succès : les poubelles débordent (ici en juillet 2018). - Radio France
L'étang de Messein est victime de son succès : les poubelles débordent (ici en juillet 2018). © Radio France - Clément Lacaton

Sans compter des papiers un peu partout, puisqu'il n'y a pas de toilettes. Réponse du principal intéressé, le maire de Messein, Daniel Lagrange : "Ce sont les employés communaux qui s'en occupent, mais en ce moment ils doivent passer matin et soir. Ce n'est pas toujours facile. On peut comprendre que parfois ce ne soit pas ramassé tous les jours. Au niveau de l'accueil et des toilettes on n'a pas ce qu'il faut. Et ce qui me dérange beaucoup c'est qu'on ne peut pas autoriser la baignade."

40 000 euros pour une baignade surveillée

Sur l'étang de Messein, la baignade est interdite faute d'aménagements (en juillet 2018). - Radio France
Sur l'étang de Messein, la baignade est interdite faute d'aménagements (en juillet 2018). © Radio France - Clément Lacaton

Pourtant les analyses d'eau sont bonnes, base nautique oblige. Mais il faudrait aménager une plage et la surveiller, ce qui coûterait selon lui, jusqu'à 40 000 euros. Certains en profitent, en attendant, comme Julien et Lucie : "L'eau est très bonne, très agréable. Je trouve ça même mieux qu'une piscine personnellement. C'est bien, on est dans la nature au moins."

Sauvage, naturel, familial

Sur sa serviette, à l'ombre, on retrouve Jeannine, parce qu'à part le problème des poubelles, tout baigne : "À chaque fois qu'on a chaud on va dans l'eau, c'est sauvage, naturel, très familial. J'ai plein d'amis qui me disent 'tu vas te baigner dans cet étang, c'est dégueulasse !' Non non, moi j'ai décidé de venir ici tant qu'il fait chaud."

Dès l'an prochain (dès l'été 2019), promet le maire, il pourrait y avoir enfin une baignade aménagée et surveillée ici. "Mon grand souhait, dit-il, c'est d'avoir une grande baignade gratuite pour tous ceux qui ne peuvent pas partir en vacances."

Mais ça fait des années que le dossier est sur la table. Le maire recherche en ce moment des partenaires pour aménager le plan d'eau de Messein, un espace de 17 hectares aux portes de Nancy. Il espère un soutien de la Métropole du Grand Nancy.