Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Avec le couvre-feu à 18 heures, le casse-tête pour faire ses courses

-
Par , France Bleu Provence

Avec le couvre-feu avancé, généralisé à toute la France depuis samedi, beaucoup de Français doivent changer leurs habitudes pour faire les courses. Les grandes surfaces, qui ouvrent souvent plus tôt le matin, doivent aussi s'adapter.

Avec le couvre-feu à 18 heures, beaucoup de grandes surfaces ouvrent plus tôt le matin (photo d'illustration).
Avec le couvre-feu à 18 heures, beaucoup de grandes surfaces ouvrent plus tôt le matin (photo d'illustration). © Maxppp - Patrick Lefevre

Entre le boulot, l'école, et tous les soucis du quotidien, le couvre-feu à 18 heures généralisé à toute la France depuis samedi, complique encore un peu plus la vie de nombreux français. 

Comment s'organiser pour faire les courses ? 

Faire ses courses par exemple peut vite devenir un casse tête. Même si beaucoup de grandes surfaces ouvrent plus tôt, comme au Carrefour Grand Littoral à Marseille, c'est souvent impossible pour de nombreux Français, occupés le matin, entre travail et enfants. 

"Je fais les courses avec la peur" - Amel, une Marseillaise

Alors pour éviter la foule, certain(e)s, comme Nora, s'organisent pour venir entre midi et deux. "J'attends vraiment qu'il me manque beaucoup de choses, explique la jeune femme sur France Bleu Provence, pour faire mes courses. Je limite vraiment mes sorties, pour ne pas être en contact avec les gens". D'autant que la Marseillaise accompagne sa mère, pas vraiment rassurée. "Je fais les courses avec la peur, raconte Amel, des fois je demande à la personne de se reculer un peu". 

Les grandes surfaces s'adaptent

Au Carrefour Grand Littoral, avec le couvre-feu à 18 heures depuis dimanche 10 janvier, l'hypermarché de 16.000 mètres carrés, ouvre dès 8 heures, au lieu de 8 h 30 habituellement. "On ouvre aussi plus de caisses, détaille le directeur Franck Valenteyn sur France Bleu Provence. On évite ainsi les regroupements aux caisses. Le flux est plus lissé sur la semaine et dans la journée. Même à la fermeture, on arrive à avoir des choses assez fluides. Contrairement au premier confinement, il n'y a pas de panique." 

Pour rassurer les clients, un protocole sanitaire strict est appliqué. "La jauge de 2.000 clients n'est jamais atteinte. On n'a jamais saturé, explique Franck Valenteyn. Il y a des compteurs électroniques sur les entrées et sorties de caisses qui nous permettent en temps réel de savoir à peu près le nombre de clients dans le magasin. On désinfecte régulièrement les paniers, les barres de charriots, les clients ont à disposition un mur de désinfection à l'entrée du magasin, on essaie d'apporter aux clients une certaine sécurité sanitaire pour pouvoir faire leurs courses dans de bonnes conditions".

Pour s'adapter au couvre-feu avancé, Carrefour Grand Littoral a pris des mesures détaillées par son directeur Franck Valenteyn.

Les grands surfaces, comme Carrefour Grand Littoral, s'organisent pour gérer au mieux le flux des clients.

Comment gérer les déplacements de clients dans les grandes surfaces ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess