Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec les vacances anticipées dans l'Indre, les grands-parents mis à contribution

-
Par , France Bleu Berry

Les vacances ont démarré avec deux semaines d'avance dans le Berry sur le calendrier scolaire : toutes les zones ont été alignées pour stopper la progression du virus. L'organisation des parents s'en retrouve chamboulée, et de nombreux grands-parents volent à leur secours.

Laurence garde sa petite-fille Maë pour les vacances anticipées pendant que sa fille télé-travaille.
Laurence garde sa petite-fille Maë pour les vacances anticipées pendant que sa fille télé-travaille. © Radio France - Solène de Larquier

Nombreux sont les enfants qui courent dans le parc de Belle-Isle à Châteauroux ce lundi 12 avril, qui marque le début des vacances de printemps dans l'Indre. Des vacances avancées de deux semaines en raison du confinement décidé par le gouvernement. Entre la fermeture des écoles, des crèches et la systématisation du télétravail, certains parents ont pu avancer leurs congés, c'est le cas de Muriel, venue pique-niquer avec sa fille et sa meilleure amie. D'autres n'ont pas pu s'arrêter, et ce sont les grands-parents qui prennent la relève, comme Laurence qui pousse sa petite-fille Maë, presque trois ans, sur la balançoire. "Heureusement qu'il fait beau, ce confinement est plus souple donc on s'occupe pendant que ma fille télé-travaille chez moi" explique avec le sourire cette retraitée de Brassioux, et contente de la règle des dix kilomètres. Sa fille, enceinte, s'est fait tester avant de descendre de Paris. "On fait attention et on ne se fait pas de bisous" précise Laurence. 

Laurence, venue de Déols pour profiter de Belle-Isle avec sa petite fille Maë tandis que sa fille télé-travaille.

Un peu plus loin, un couple de grands-parents offre une partie de pêche aux canards à leur petite-fille, Anna, bientôt quatre ans, qui a gagné un biberon pour sa poupée : "Ses parents et elle sont arrivés de Toulouse pour passer le confinement avec nous. Ils se sont isolés la semaine précédente. On met le masque quand on croise d'autres personnes et voilà" assure la grand-mère avant de prendre le chemin de la maison pour le goûter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess