Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : L'avenir institutionnel de l'Alsace dans le Grand Est

Avenir de l'Alsace : des parlementaires mitigés sur le contenu de la future collectivité

vendredi 26 octobre 2018 à 16:28 Par Lucile Guillotin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Les parlementaires alsaciens étaient reçus ce vendredi matin à l'hôtel du préfet à Strasbourg par Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des territoires. Et certains élus Les Républicains sont ressortis très déçus.

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, s'est entretenue avec les parlementaires alsaciens à Strasbourg ce vendredi 26/10/2018.
Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, s'est entretenue avec les parlementaires alsaciens à Strasbourg ce vendredi 26/10/2018. © Maxppp - Jean-Marc LOOS

Strasbourg, France

La forme de la future collectivité Alsace ne fait pas l'unanimité. Certains députés Les Républicains n'ont pas caché leur colère après la réunion ce vendredi matin avec la ministre de la Cohésion des territoires. Jacqueline Gourault est venu leur détailler les compétences de la future Alsace qui sera le résultat de la fusion du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.

Des compétences insuffisantes

"On nous propose de rajouter quelques pincées de compétences"' peste Laurent Furst, le patron des LR du Bas-Rhin, "ça fera une collectivité qui portera le nom Alsace mais une collectivité profondément riche de sens. Dans le domaine du tourisme et de l'économie, les propositions sont extrêmement faibles et il manque l'essentiel, de vraies compétences pour la future collectivité" conclut-il. 

Les routes nationales et les autoroutes dans le giron de la future collectivité

En revanche, les députés En Marche se disent satisfaits à l'image du bas-rhinois Vincent Thiébaut : "C'est une base de la fusion des départements enrichie de compétences et sécurisées par la loi. Les routes nationales sont des compétences d'Etat que la région d'Alsace n'avait pas. Donc là on est bien dans l'innovation territoriale."

Les négociations pourraient continuer samedi et dimanche avant l'annonce définitive du premier ministre. Les élus ont rendez-vous à Matignon ce lundi après-midi.