Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rassemblement à la mémoire des fusillés pour l'exemple à Avignon

mercredi 11 novembre 2015 à 17:23 Par Jean-Pierre Burlet et Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse

Quelque 639 combattants français de la Première guerre mondiale ont été fusillés pour des actes de désobéissance et parfois simplement pour l'exemple devant des troupes au moral brisé par la violence de la guerre des tranchées. Trois associations avignonnaises leur ont rendu hommage ce mercredi.

Monument des fusillés pour l'exemple. Illustration.
Monument des fusillés pour l'exemple. Illustration. © Maxppp

L'association républicaine des anciens combattants (et ses porte drapeaux), la Ligue des droits de l'homme et La Libre Pensée ont réunit une cinquantaine de personnes rue Alexandre Blanc (un des trois députés français qui s’étaient prononcés pour mettre fin à la Grande Guerre dès 1916) à Avignon.

639 fusillés, parmi lesquels sept Vauclusiens.

Jacques Fassié secrétaire fédéral de La Libre Pensée :

Jacques Fassié secrétaire fédéral de La Libre Pensée

Il faut réhabiliter le soldat Prosper Dauvergne

Un professeur d'histoire du lycée d'Apt sollicite depuis un an la mairie d'Avignon pour réhabiliter la mémoire d'un poilu. Prosper Dauvergne, un soldat avignonnais incorporé au 58e régiment d'infanterie et fusillé en 1915 à l'âge de 25 ans.

Serge Truphemus veut apposer une plaque dans la péristyle de la mairie à côté du monument aux morts Il ne comprend pas les réticences de la municipalité.

Serge Truphemus veut réhabiliter la mémoire de Prosper Dauvergne