Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avis défavorable pour la carrière de Pouligny-Saint-Pierre

-
Par , France Bleu Berry
Pouligny-Saint-Pierre, France

Le commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable dans le dossier du projet de carrière à Pouligny-Saint-Pierre.

Le projet de carrière divise à Pouligny-Saint-Pierre
Le projet de carrière divise à Pouligny-Saint-Pierre © Radio France - Gaëlle Fontenit

Sur 17 pages, le commissaire enquêteur résume des semaines de consultations au cours desquelles plus de 300 personnes se sont exprimées. Listant les arguments contre le projet de carrière à Pouligny-Saint-Pierre, il émet donc un avis défavorable en conclusion, soulignant notamment l'impact sur l'environnement, les nuisances pour les riverains et le manque de concertation entre la mairie et le Parc Naturel de la Brenne

Les opposants au projet, réunis au sein de l'Association Empreinte, se félicitent de cette décision : "C'est une petite victoire, résultat d'une mobilisation importante, souligne le président Marc Evrard._Cette première bataille est gagnée mais la mobilisation ne doit pas cesser_, il faut rester vigilant parce que dans l'autre camp, il y a une volonté de riposte importante. On cherche pas la bagarre, mais on se tient sur nos gardes". 

Le maire de Pouligny-Saint-Pierre, Roland Caillaud, est lui déçu de la tournure que prennent les choses. 

"Ce refus s'appuie sur un manque de concertation de la population. C'est faux. On nous reproche aussi le manque de consultation avec le PNR. J'apprends donc aujourd'hui que c'est une autorité de tutelle !!!  C'est un simple outil ! Si l'outil doit donner son avis, on se pose des questions..."

Au passage, le maire n'hésite pas à remettre en cause l'impartialité du commissaire enquêteur : "On connaît sa personnalité, _on le sait très proche des associations environnementales_. C'est son droit. Mais on pensait que là-dessus, il aurait quand même été juste d'analyser le côté économique. A nos yeux, cela n'a pas été fait". 

C'est désormais au préfet de trancher. En attendant, les opposants continuent de faire circuler une pétition sur internet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess