Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Avoir 20 ans en 2021

"Je me sens étudiante fantôme" : Lisa, une étudiante landaise, écrit au Premier ministre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne

France Bleu Gascogne donne la parole à la jeunesse ce mercredi dans le cadre de notre journée spéciale "Avoir 20 ans en 2021". Lisa Dubecq est originaire de Castel-Sarazin et étudie à Bordeaux. Elle a écrit à Jean Castex pour l'interpeller sur la précarité et la détresse des étudiants.

Lisa Dubecq étudie devant son ordinateur, à Castel-Sarrazin, chez sa mère
Lisa Dubecq étudie devant son ordinateur, à Castel-Sarrazin, chez sa mère - Lisa Dubecq

"C'est dur d'avoir 20 ans en 2020" déclarait Emmanuel Macron en octobre dernier à l'occasion d'une interview télévisée. A l'âge où on devrait avoir l'avenir devant soi et des projets plein la tête, la crise sanitaire est source d'angoisse pour une jeunesse privée de cours à l’université, de fêtes entre amis, de sorties, de concerts. Lisa Dubecq est originaire de Castel-Sarrazin, près d'Amou et étudiante à Bordeaux, en DUT Carrières sociales. La jeune Landaise a le sentiment que le gouvernement ne prend pas la mesure de la détresse de la jeunesse. Lisa a écrit, à Jean Castex, le Premier ministre, il y a une dizaine de jours, pour l'interpeller.

France Bleu Gascogne : C'est dur d'avoir 20 ans, pour paraphraser Emmanuel Macron ?

Lisa Dubecq : J’ai eu 20 ans en 2020 et je n’ai pas pu les fêter comme je le devais avec ma famille et mes amis. C’est très dur d’avoir 20 ans notamment en tant qu’étudiante. Je me sens étudiante fantôme. Nous sommes l’avenir et aujourd’hui nous sommes devant des ordinateurs depuis presque un an maintenant. Je ne vois aucune mesure prise ou du moins pas assez pour qu’on retrouve une vie normale.

C’est pour ça que vous avez écrit au Premier ministre ?

Je voulais dénoncer la précarité étudiante que nous sommes en train de vivre, notamment à travers mes camarades qui sont en train de décrocher, qui ont perdu leur job étudiant. Nous ne sommes pas tous avec nos parents. Eux, ils se retrouvent avec leurs bourses pour seul revenu et un loyer à payer. C’est très compliqué pour eux. C’est pour ça que j’ai voulu parler à M. Castex pour montrer que nous, les étudiants, nous sommes en grande souffrance.

Qu’est-ce que vous attendez du gouvernement ?

J’aimerais que nous, étudiants, soyons plus montrés. Des cellules psychologiques doivent au moins être ouvertes pour les étudiants en décrochage. Alors certes, il y en a mais, par exemple, je n’ai jamais reçu de mail ou de message nous indiquant que des cellules sont ouvertes alors que nous sommes en plein plein plein dedans ! J’aimerais vraiment qu’au moins des mesures soient prises pour les étudiants, notamment par rapport aux appartements que nous sommes en train de payer alors que nous n’y sommes pas.

A quoi ressemblent vos 20 ans ?

Un ordinateur, un entourage déprimé autour de moi qui ressent le besoin d’être entendu, d’être soutenu. Aujourd’hui j'ai la sensation que je ne suis pas soutenue et que je suis complètement oubliée du système alors que j’aimerai être entendue.

Avoir 20 ans c’est aussi faire la fête, sortir avec les copains, flirter tomber amoureux… Ça vous arrive encore ?

Pas du tout. Sincèrement, je ne vois presque personne à part deux ou trois amies de mon entourage donc il n’y a rien de plus. Tout ce qui est question de vie amoureuse, je ne rencontre absolument personne. Avant, on rencontrait des personnes, avec des amis qui avaient des amis, dans un bar ou à un concert. Tout ça c’est terminé. Comment voulez-vous qu’on rencontre quelqu’un alors que nous sommes confinés devant un ordinateur et chez nous. C’est impossible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess