Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Avoir 20 ans en 2021

Avoir 20 ans en 2021 : Mattis, bénévole à la Croix Rouge, veut "servir" en devenant gendarme

-
Par , France Bleu Armorique

Il aura 20 ans en 2021 et espère enfin réaliser un rêve d'enfant : devenir gendarme. Malgré un premier échec au concours, Mattis redouble d'effort. Celui qui s'est engagé avec la Croix Rouge à Rennes (Ille-et-Vilaine) pendant la crise sanitaire a frôlé la mort l'été dernier.

Sur le bureau de Mattis, une collection d'écussons de gendarmerie, des livres de révisions ainsi qu'une bande-dessinée "Les Gendarmes", offerte par ses amis.
Sur le bureau de Mattis, une collection d'écussons de gendarmerie, des livres de révisions ainsi qu'une bande-dessinée "Les Gendarmes", offerte par ses amis. © Radio France - Maxime Glorieux

Dans le cadre de notre journée spéciale "avoir 20 ans en 2021", découvrez l'étonnant parcours et la détermination de Mattis. Ce jeune Rennais, qui s'est engagé avec la Croix Rouge au début de la crise sanitaire, espère un jour devenir gendarme, une vocation qui l'habite depuis son enfance. 

Je persiste et le répète : je serai gendarme !

Sur le bureau de Mattis, au premier étage de la maison familiale, une collection d'écussons."Là, on voit le CIR gendarmerie de Bretagne : c'est le centre d'information et de recrutement de Rennes, là où j'ai passé mes examens", explique celui qui soufflera 20 bougies en juillet prochain. 

La première fois n'étant pas la bonne, à cause de l'épreuve de compréhension de texte, Mattis met les bouchées doubles pour repasser le concours de gendarmerie au printemps. "Ça m'a demandé beaucoup plus de travail sur cette épreuve, je me suis entrainé, chronométré. L'envie et la détermination ont pris le dessus sur la tristesse. Je n'abandonne pas, je persiste et le répète : je serai gendarme !"

Je ne voulais pas rester chez moi à attendre que tout se passe

En attendant, Mattis continue les maraudes avec la Croix Rouge, qu'il a rejointe au début de la crise sanitaire : "Je ne voulais pas rester chez moi à attendre que tout se passe, et c'est quelque chose qui compte beaucoup pour moi : servir et aider les autres". Lors du réveillon du 24 décembre, il était dans la rue pour sa première maraude de Noël. 

"Quand je serai plus vieux, je pourrai me dire : j'ai aidé pendant la crise de la Covid-19 !", glisse-t-il. Au milieu des livres de gendarmerie, on aperçoit son CV. "Je recherche effectivement un emploi, j'aimerais bien être indépendant et autonome dans ma vie."

L'été dernier, j'ai failli mourir. Je me suis donc dit qu'il ne faut pas perdre de temps !

Pour Mattis, avoir 20 ans en 2021, c'est profiter de la vie, surtout depuis une opération au nez qui a tourné au drame et fini au service de réanimation de l'hôpital. "L'été dernier, j'ai failli mourir, je me suis posé plein de questions et je me suis dit : il faut pas perdre de temps et profiter !"

Alors Mattis continue ses recherches d'emploi, en attendant de pouvoir un jour enfiler l'uniforme de gendarme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess