Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

BA 102 : l'escadron de formation des commandos de l'air s'en va

vendredi 26 juin 2015 à 16:06 Par Aude Raso, France Bleu Bourgogne

Une cérémonie a eu lieu ce vendredi matin à la base aérienne Guynemer près de Dijon pour marquer le déménagement de l'escadron de formation des commandos de l'air. La base doit fermer à l'été 2016.

fermeture de la BA 102, est-ce une page de l'histoire de l'aéronautique qui se tourne ?
fermeture de la BA 102, est-ce une page de l'histoire de l'aéronautique qui se tourne ? © maxppp

Même le commandant de l'escadron de formation des commandos de l'air n'a pas pu cacher une certaine émotion : "Je suis arrivé ici en 2000 en tant que stagiaire. Et maintenant je la quitte en tant que commandant , explique le lieutenant-colonel Antoine Humbert. C'est énormément d'émotion de quitter la région dijonnaise ".

Son escadron quitte la base aérienne 102 de Longvic pour déménager à Orange . Cet escadron est composé d'une centaine d'hommes : il forme des fusiliers commandos, des maîtres-chiens spécialisés dans la détection d'explosifs ou encore des tireurs d'élite.

La réflexion sur la reconversion du site est toujours en cours

Ce départ est très symbolique : c'est un pas de plus vers la dissolution de la BA 102 , décidée l'an dernier et qui sera effective à l'été 2016. "Cet été c'est une première phase de restructuration , détaille le commandant de la base, le colonel Pierre Réal. Une partie des corps parachutistes rejoindra aussi la base d'Orange l'été prochain " .

Il faudra d'ici là songer à la reconversion des 500 hectares libérés. Mais il ne sera pas facile de compenser intégralement la fermeture de cette base, cinquième plus gros employeur du département. Les infrastructures aériennes ne seront plus utilisées que par l'aéroport civil.