Société

Baccalauréat : les chiffres de l'édition 2014

Par Pierrick de Morel, France Bleu mercredi 11 juin 2014 à 16:28

Les révisions pour le bac ont débuté, comme ici avec des lycéennes lorientaises.
Les révisions pour le bac ont débuté, comme ici avec des lycéennes lorientaises. © Maxppp

Alors que le baccalauréat version 2014 débute lundi prochain, petite explication de ce qui attend les 687.000 candidats qui espèrent décrocher leur diplôme.

Lundi, 687.000 candidats, de 13 à 92 ans, vont entamer le marathon annuel qui les mènera, peut-être, vers le baccalauréat. Six jours d'épreuve, avec au bout un diplôme qui sera pour la majorité d'entre eux un sésame d'accès vers les études supérieures.

Cette année, la moitié des candidats passa le bac général, 30 % le bac professionnel et 20 % le bac technologique.

Des chiffres étourdissants

Mercredi par la nouvelle directrice de l'Enseignement scolaire, Florence Robine, a détaillé l'organisation qui encadrera l'épreuve cette année. Et les chiffres de ce gigantesque dispositif national sont impressionnants : : 170.000 correcteurs et examinateurs, 4 millions de copies "corrigées à peu près en quinze jours ", 3.500 sujets principaux et de secours, 4.430 centres d'examen, 85 pays étrangers...

"Le diplôme est, en temps de crise économique plus que jamais, le moyen le plus sûr pour accéder au marché du travail. 27 % des jeunes d'une génération n'ont pas le bac, on ne peut pas dire que tout le monde l'a." (Florence Robine) 

Nouveauté de l'édition 2014 : les lycéens composeront non plus sur cinq mais six jours - du 16 au 19 juin, puis du 21 au 23 - pour éviter que les candidats bénéficiant d'un tiers temps supplémentaire en raison d'un handicap n'affrontent des journées dépassant huit heures. 

Les montres connectées interdites

Comme chaque année, les sujets seront soigneusement protégés jusqu'au jour J, et les tricheurs sévèrement réprimés. "Tricher peut nuire gravement non seulement à la réussite mais à la scolarité ", a prévenu Florence Robine. Le diplôme peut être retiré et un jury devra délibérer une nouvelle fois sur les résultats du candidat soupçonné de fraude ou tentative de fraude. Après les portables, les montres connectées sont interdites.   

Les candidats sauront le 4 juillet sur education.gouv.fr/resultats-du-baccalaureat s'ils ont obtenu d'emblée leur diplôme, s'ils doivent passer le rattrapage jusqu'au 9 juillet ou s'ils sont recalés. L'année dernière, le taux de réussite des candidats effectivement présents à l'examen s'est élevé à 87 % toutes voies confondues: 92 % pour le bac général, 87 % pour le bac technologique et 79 % pour le bac professionnel. La proportion de bacheliers dans une génération est montée à 73,7 %.