Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bahia Quesnot, jument élevée à Brix, participe à son troisième Prix d'Amérique

-
Par , France Bleu Cotentin

Une semaine après avoir remporté le Prix de Cornulier, la jument Bahia Quesnot retrouve ce dimanche l'hippodrome de Paris-Vincennes pour le championnat du monde de trot attelé, le Prix d'Amérique. Une fierté pour Alain et Matthieu Lefebvre, qui l'ont élevée quatorze mois à Brix.

Des photos de Bahia Quesnot trônent sur la cheminée de Matthieu, Chantal et Alain Lefebvre, ses éleveurs à Brix
Des photos de Bahia Quesnot trônent sur la cheminée de Matthieu, Chantal et Alain Lefebvre, ses éleveurs à Brix © Radio France - Pierre Coquelin

"Le Prix d'Amérique, ce serait une petite cerise sur le gâteau". Depuis ce dimanche 24 janvier 2021, le sourire ne quitte pas le visage de Matthieu Lefebvre. Le facteur est l'un des coéleveurs de Bahia Quesnot. Sur la table, une pile de journaux témoigne de l'exploit de la jument de 10 ans qui a remporté le Prix de Cornulier, le championnat du monde du trot monté. "C'était énorme !", résume Matthieu. Une semaine plus tard, ce dimanche, cette fois, c'est le championnat du monde attelé : elle va participer à son troisième Prix d'Amérique sur la piste de Paris-Vincennes. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Bahia, c'est le Brésil ! 

Un cheval qui est omniprésent dans la maison d'Alain, Matthieu et Chantal Lefebvre. Sur la cheminée, on retrouve une photo de sa victoire mi-décembre à Naples, en Italie, sa première en groupe 1. Bahia Quesnot a passé ses 14 premiers mois à Brix, dans le Cotentin, où se trouve encore sa "maman", Queen Ines. "Déjà poulain, Bahia, c'était une très belle jument, très pur sang, avec un beau tissu", se souvient Alain Lefebvre, éleveur à Brix. Puis, Bahia Quesnot a été mise aux ventes à Deauville, mais là, aucune enchère pour la jument. Elle revient donc à l'élevage. "Un client est passé, elle lui plaisait, on a fait affaire", résume Alain. Certains spécialistes disent qu'à 10 ans, elle n'a jamais été aussi en forme. "Elle a un mental d'acier", souligne Matthieu. 

On a élevé beaucoup de chevaux, mais Bahia, elle est exceptionnelle. Son premier entraîneur l'a bien protégée. Parce que pour beaucoup de chevaux, à 10 ans, c'est fini - Alain Lefebvre

Depuis son départ, les Lefebvre restent toujours en contact pour avoir des nouvelles de la jument. "On connait bien l'entraîneur. Une fois, on l'a vue gagner à Caen : elle a réglé tout le monde. On s'est dit : "ah là, elle avance". Sur internet, on regarde les courses qu'elle a faites, qui datent parfois de plusieurs années", sourit Alain. Cette fois, les Lefebvre ne pourront pas se rendre à Vincennes pour suivre leur protégée : d'habitude, ils affrètent un car pour emmener des supporters. Mais là, impossible, course à huis clos, covid oblige. Ce sera donc devant la télé ! 

Une place dans le top 5 ? 

Bahia Quesnot a le record d'Europe des juments avec 1'08'7". "Elle a une vitesse de base phénoménale", confie Alain. Alors, peut-on la voir créer la surprise face aux grands favoris comme le tenant du titre, l'Ornais Face Time Bourbon ? Car il y a de la concurrence. "Elle peut être quatrième ce dimanche. Enfin, si elle est dans la six déjà, on sera satisfaits quand même", note le papa. "Cinquième, ce serait la petite cerise. Mais même non-placée, elle a gagné le Cornulier, la deuxième course la plus prestigieuse, on ne va pas lui en vouloir", sourit le fiston. 

Autre challenge, réussir le doublé Cornulier/Amérique à une semaine d'intervalle. "Maintenant, c'est très compliqué", précise Matthieu. Mais on peut toujours rêver. D'autant que Bahia Quesnot s'inscrirait dans les pas d'une légende manchoise, Jag de Bellouet, auteur du doublé en 2005. 

Bahia Quesnot a déjà participé à 106 courses, totalise 11 victoires et a rapporté 1.453.408 euros de gains. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess