Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pouvoir d'achat des retraités : les avis sur le marché de Machecoul

mercredi 14 mars 2018 à 17:27 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

La Loire-Atlantique compte quelques 300 000 retraités. La Vendée 180 000. A la veille de leur journée d'action nationale, France Bleu Loire Océan est allé à leur rencontre ce mercredi matin sur le marché de Machecoul (44) à une quarantaine de km de Nantes et une vingtaine de Challans (85).

Les retraités étaient déjà descendus dans la rue fin septembre (photo d'illustration)
Les retraités étaient déjà descendus dans la rue fin septembre (photo d'illustration) © Maxppp -

Machecoul, France

Paniers presque vides et paniers richement remplis, sur le marché de Machecoul deux catégories de retraités se côtoient. Il y a par exemple Dominique et Claude; eux ils ne descendront pas dans la rue contester la hausse de la CSG de 25%. 

J'ai une retraite correcte, je n'ai pas à me plaindre parce que je vais perdre 25 euros, sur un mois c'est pas grand chose"- Dominique

Les retraites c'est le premier partage alors bien sûr on n'en a jamais assez. Mais bon, y'a pire." - Claude

N'allez pas tenir ce discours à Raymond. 90 ans et 46 années de cotisation. Son panier est vide, il l'avait pris "au cas où", mais le marché pour lui c'est avant tout un lieu de promenade

Avec 600 euros par mois que voulez-vous faire ? On ne peut rien acheter"-  Raymond

Sacrifices en tout genre

Un peu mieux lottie : Nicole. Avec son mari ils perdent 80 euros par mois. Et depuis janvier ils se restreignent.

On peut plus aller au restaurant et on va moins se promener parce qu'on met moins d'essence dans la voiture."

L'état montré du doigt

Pierre lui aussi tire  le diable par la queue. A 70 ans cet ex-électricien touche une pension de 1200 euros.

Avec l'acharnement de l'état on ne s'en sort plus." - Pierre

Même chose pour Marie-Joseph 81 ans. Sa vie professionnelle est une succession de "petits" emplois : retouche, couture, plonge, vente, maraîchage, souvent non déclarés. Sa pension déjà très basse est amputée de 36 euros.

Ils nous en pompent trop là. Le gouvernement se trompe."- Marie-Joseph

Marie-Jospeh et les autres retraités mécontents croisés sur le marché de Machecol n'iront pas forcément dans les manifs. Trop loin, trop fatiguant.  

Très large intersyndicale

Les retraités sont appelés à descendre dans la rue ce jeudi par une très large intersyndicale : CGT, FO, CFTC, CGC, FSU, Solidaires, FGR FP (retraités fonction publique), LSR (Loisirs Solidarité Retraites).

Horaires et lieux des manifs

Trois rassemblements le matin : 10h30 Saint-Nazaire (Fontaines République), Chateaubriant (devant la mairie) et la Roche-sur-Yon (place Napoléon). 

Un rassemblement l'après-midi : 14h30 Nantes (place du Cirque).