Société

A Bâle, dans la piscine réservée aux femmes, c'est oui au burkini, à condition qu'il soit près du corps

Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 22 août 2016 à 5:00

Des règles strictes ont été instaurées à la piscine de l'Eglisée à Bâle
Des règles strictes ont été instaurées à la piscine de l'Eglisée à Bâle © Radio France - Guillaume Chhum

Après des débordements en 2015, les burkinis amples sont désormais interdits à la piscine de l'Eglisée à Bâle en Suisse. Une piscine réservée uniquement aux femmes. Une mesure prise avant tout pour une question d'hygiène souligne la mairie. Les burkinis moulants sont en revanche acceptés.

Alors que plusieurs communes du sud de la France interdisent le port du burkini sur les plages, chez nos voisins suisses, à Bâle, c'est le burkini ample qui est interdit à la piscine de l'Eglisée. La seule piscine réservée aux femmes dans la ville. Une mesure prise depuis le début du mois de mai 2016, au lancement de la saison estivale, après des débordements l'an passé.

C'est avant tout pour une question d'hygiène

L'an dernier, de nombreuses femmes musulmanes, venues d'Alsace, mais aussi d'Allemagne venaient se baigner avec des burkinis amples, dans la piscine de l'Eglisée à Bâle. La mairie a donc décidé de sévir pour une question d'hygiène. Des mesures dissuasives.

Depuis le lancement de la saison début mai, les burkinis amples sont donc interdits et seuls les burkinis moulants sont autorisés. "C'est ample. On ne savait pas si c'était des habits de ville. On hésitait toujours," explique Alain Kitter, maître-nageur à la piscine.

Depuis, des contrôles sont effectués à l'entrée. Deux maîtres-nageuses surveillent aussi régulièrement les femmes qui se baignent. A l'entrée de la piscine, un panneau explicatif permet aussi de savoir ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas.

Explications de Guillaume Chhum sur les mesures mises en place à Bâle concernant le burkini

Alain Kitter maïtre-nageur à la piscine de l'Eglisée à Bâle  - Radio France
Alain Kitter maïtre-nageur à la piscine de l'Eglisée à Bâle © Radio France - Guillaume Chhum

Des incidents l'an passé, depuis le calme est revenu

L'an passé aussi, certaines femmes musulmanes "traditionalistes" ont aussi exigé de nouvelles règles à la piscine. Elles ne voulaient pas la présence d'hommes maîtres-nageurs dans les bassins, elles se plaignaient aussi de la présence de femmes aux seins nus. La police a même dû intervenir dans certains cas. Une tentative de médiation n'a rien donné.

Depuis la mise en place de ces nouvelles règles cette année, le calme est revenu dans la piscine de l'Eglisée. Il n'y a eu plus aucun incident. Seules une demi-douzaine de femmes se sont vu refuser l'entrée. Celles qui le veulent peuvent se baigner en burkini moulant. Par ailleurs, les enfants sont désormais interdits dans l'enceinte réservée aux femmes, elles ne peuvent venir qu'avec leurs bébés.

Une quiétude règne désormais dans le bassin, elle est approuvée par les clientes. "C'était quand même un peu bizarre de voir cela et je pense que c'est une bonne chose du point de vue de l'hygiène," approuve Myriam, une habituée.

Reportage parmi les habituées de la piscine de l'Eglisée