Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ball-trap de Servanches : il n'y aura pas de troisième procès en diffamation

-
Par , France Bleu Périgord

Benjamin Tranchant, le propriétaire du Périgord Shooting, a finalement décidé de se désister de son pourvoi en cassation. En novembre 2020, la cour d'appel de Bordeaux avait reconnu les propos diffamatoires de deux opposants, mais n'avait prononcé aucune condamnation.

Le ball-trap de Servances
Le ball-trap de Servances © Radio France - Noémie Philippot

Le feuilleton judiciaire se poursuit autour du Ball-trap de Servanches. Cette fois-ci pas de nouveaux rebondissements, mais un chapitre qui se ferme. Celui autour des accusations de diffamations à l'encontre de deux opposants. Benjamin Tranchant, le propriétaire du Périgord Shooting, avait attaqué en justice Thérèse Kohler et Michel André pour avoir tenus des propos jugés selon lui diffamatoires.

Désistement des pourvois

En 2019, le tribunal correctionnel de Périgueux avait relaxé les deux opposants. Mais fin 2020, la cour d'appel de Bordeaux s'était prononcée à l'inverse. Elle avait reconnu la diffamation mais évoquait la "bonne fois", aucune condamnation n'avait alors été prononcée à l'encontre de Thérèse Kohler et Michel André.

Une décision qui aurait pu ne pas s'arrêter là. Benjamin Tranchant s'était pourvu en cassation. Il a décidé finalement de faire marche arrière, il s'est désisté de son pourvoi. Il prépare désormais la réouverture de son site qu'il prévoit d'ici la fin du mois de mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess