Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Banque alimentaire à Dijon : la collecte annuelle plus que jamais indispensable

Par

Vous l'avez peut-être remarqué en allant faire vos courses, des centaines de bénévoles ont investi vos centres commerciaux, à l'occasion de la collecte nationale des banques alimentaires. Dijon, Beaune, Chevigny-Saint-Sauveur, en Côte-d'Or de nombreuses enseignes jouent le jeu jusqu'à ce soir.

Evelyne a déjà rempli plusieurs chariots de dons
Evelyne a déjà rempli plusieurs chariots de dons © Radio France - Arnaud Racapé

C'est le cas dans les supermarchés à Quétigny, où les bénévoles comme Evelyne et Liliane, vêtues d'un très identifiable gilet orange, quadrillent les entrées et sorties du supermarché, tout près des caisses. Et ça fonctionne, les produits s'accumulent dans leurs caddys : "on a récolté beaucoup de litres d'huile, de sucre et de farine, mais dans le chariot précédent, on avait beaucoup de produits pour les bébés et les enfants, des petits repas, des comptes, du lait.."

Publicité
Logo France Bleu

Annick vient de déposer une dizaines d'articles, elle sait parfaitement quoi donner aux banques alimentaires : "les produits de première nécessité, ce qui est pratique de garder un bon moment avant de les distribuer... là je viens de donner un grand cake, de la confiture, des pâtes et de l'huile." 

Des produits non périssables et pour les enfants en priorité

Des produits non périssables en priorité, car, comme l'explique Guy, l'un des responsables de cette collecte à Quétigny, la banque alimentaire ne redonne pas directement aux plus démunis : "c__e qu'il faut bien comprendre, c'est que la banque alimentaire est une structure qui ne distribue pas directement aux bénéficiaires. Elle distribue aux associations partenaires, qui passent un contrat avec elle, et donc pour lesquelles ont distribue tous les jours des produits, qu'ils soient collectés ici, ou qu'ils viennent de l'Union Européenne, de la production agricole, industrielle, etc, et qui sont répartis tous les jours auprès de ces associations."

Guy et Geneviève entament le tri des denrées © Radio France - Arnaud Racapé

Et Guy d'ajouter que cette collecte est plus que jamais indispensable pour assurer les réserves annuelles de la banque alimentaire : "effectivement le nombre de personnes dans le besoin a plutôt tendance à augmenter, du coup la collecte annuelle contribue à nous donner un stock pour l'année." 

J'espère que si un jour je suis dans la misère, on fera la même chose pour moi.

En attendant, les dons se succèdent à intervalles réguliers dans les caddys des bénévoles. Nadia, elle aussi, vient ajouter sa petite pierre à l'édifice : "m__algré mon petit salaire, je fais un petit don pour ceux qui en ont besoin. J'ai donné un paquet de farine, et j'espère que si un jour je suis dans la misère, on fera la même chose pour moi !"

Pour cela, elle pourra compter sur Geneviève, qui gère toute la collecte. L'an dernier, 6,5 tonnes de produits avaient été collectés dans ce seul supermarché. Mais pour l'heure, 2015 a un peu de mal à démarrer, confie-t-elle au moment de trier le fruit de cette première matinée de dons. "C'est assez aléatoire, en fonction des conditions climatiques, il y a eu les attentats aussi. Les supermarchés sont moins fréquentés à cause de cela. Et on a même une douzaine d'élèves de Saint-Bénigne qui devaient venir ce matin nous aider, ils n'ont pas eu l'autorisation à cause de problèmes de sécurité."

Une soixantaine d'associations partenaires en Côte-d'Or

Au total une centaine de bénévoles vont se relayer jusqu'à ce soir à Quétigny jusqu'à la fermeture du centre commercial à 22h. Et Guy rappelle qu'un simple don peut toucher de nombreux bénéficiaires : "ce sont plusieurs milliers de personnes sur l'agglomération dijonnaise. Rien que sur la Côte-d'Or, on a une soixantaine d'associations partenaires qui viennent chercher régulièrement des produits, certaines tous les jours, d'autres qui distribuent une fois par semaine, ou une fois par mois."

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu