Société

Barbier, un métier qui reprend du poil de la bête

Par Stéphane Garcia, France Bleu Gascogne vendredi 10 avril 2015 à 16:37

Barbier, un métier qui reprend du poil de la bête.
Barbier, un métier qui reprend du poil de la bête. © Radio France - Stéphane Garcia

Les poils ont le vent en poupe en ce moment. Pour de nombreux hommes, c'est même un atout séduction et une bonne alternative au rasage. Forcément du côté des barbiers, cette tendance relance un business éclipsé depuis longtemps.

Symbole de virilité, les poils ont de nouveau la côte. On le voit dans la rue mais-aussi au cinéma, dans les magazines et bien sûr dans la mode masculine. Un retour en force qui fait le grand bonheur des barbiers . Le geste reste ancestral, même si forcément il a fallu s'habituer au changement de matériel. 

Barbier FDJ

Dans ce salon de Dax, Denis passe ses journées à sculpter des barbes, depuis 30 ans qu'il fait ce métier. Pour ce coiffeur-homme barbier installé à Dax depuis 16 ans c'est "une fierté de remettre à l'honneur un métier presque oublié" . Il le remarque depuis quelques mois : il ne passe plus une journée sans s'occuper d'une barbe... de la rouflaquette à la moustache, sans-oublier la barbe de trois jours, de plus en plus de personnes viennent dans son salon . Un vrai changement, alors qu'il y a quelques années c'est à peine s'il rasait quelqu'un dans la semaine : "Les gens se déplacent, explique le coiffeur, il y a une vraie demande c'est évident et ça se voit."

Une barber pole, l'enseigne des barbiers - Radio France
Une barber pole, l'enseigne des barbiers © Radio France - Stéphane Garcia

Fini la corvée du matin pour un look faussement négligé . Yoann est un de ses clients fidèles et il le reconnait : "J'ai la flemme de me raser en fait. Prendre une heure par mois pour soi finalement ce n'est pas énorme. On vient se faire bichonner, et puis au moins on est sûr que c'est bien fait" . On y va certes pour se faire enlever des poils, mais aussi pour s’offrir un moment rien qu’à nous. Un phénomène qui concerne tous les âges, qu'ils soient jeunes ou plus âgés.

Prendre soin de soi c'est le nouveau credo. Maintenant ça passe par les poils... Ca tombe bien, tous les hommes assument leur pilosité.