Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : L'environnement : un enjeu électoral 2017

Le Bas Vallespir recherche des bénévoles pour lutter contre les incendies

mardi 7 mars 2017 à 16:32 Par Charlotte Coutard, France Bleu Roussillon

Le bas Vallespir veut créer une RISC, une réserve intercommunale de sécurité civile, une brigade composée de 70 à 80 volontaires pour patrouiller l'été, et lutter contre les feux de forêts. Ce sera la deuxième du département, après celle de la Côte Vermeille.

13 800 hectares avaient été brûlés en Catalogne en 2012.
13 800 hectares avaient été brûlés en Catalogne en 2012. © Maxppp -

Maureillas-Las-Illas, France

Les communes de Maureillas-las-Illas, Le Boulou, Le Perthus, Céret et Les Cluses recherchent des citoyens bénévoles pour lutter contre les feux de forêts entre le 1er juin et le 30 septembre. L'État souhaite créer en bas Vallespir une RISC, une réserve intercommunale de sécurité civile. Ce sera la deuxième du département, après celle de la Côte Vermeille créée il y a un an.

Des missions de prévention, mais aussi d'intervention

On recherche de 70 à 80 volontaires. Les bénévoles seront chargés de patrouiller dans les zones classées à risque, surveiller les massifs et détecter les départs de feu, pour alerter au plus vite les pompiers. Mais les bénévoles pourront également intervenir sur un départ de feu.

Ils patrouilleront à bord d'un 4X4 fourni par l'État, équipé d'une réserve d'eau d'une tonne. Ils seront donc à même de lutter contre un petit incendie, en attendant l'arrivée des pompiers. Ils seront bien entendu formés pour cela. Les bénévoles seront aussi chargés de faire de la prévention auprès des vacanciers et des promeneurs.

L'incendie de Cerbère en septembre 2015. - Radio France
L'incendie de Cerbère en septembre 2015. © Radio France

Un troisième niveau de surveillance

Les pompiers possèdent déjà un réseau de surveillance, avec des tours de guet. L'office national des forêt réalise également des patrouilles. La RISC est donc un troisième volet de ce réseau de surveillance.

"C'est une patrouille supplémentaire, mais avec un intérêt, c'est que ce sont des locaux qui seront bénévoles, des chasseurs, des cueilleurs de champignons, des randonneurs, et qu'ils connaissent parfaitement le terrain, qu'ils ont envie de défendre ce pays, ces forêts qu'ils aiment, qui sont un peu leurs terrains de jeu. Ils n'ont pas envie de les voir ravagées par un incendie", explique le maire de Maureillas, André Bordaneil.

"On a vu les ravages effroyables de l'incendie de 2012 en Catalogne, on n'a pas envie d'avoir ça chez nous" (André Bordaneil).

André Bordaneil, maire de Maureillas-las-Illas

André Bordaneil, maire de Maureillas-las-Illas. - Radio France
André Bordaneil, maire de Maureillas-las-Illas. © Radio France - Charlotte Coutard

La traumatisme des incendies à Cerbère et en Catalogne

On se souvient tous des incendies en Catalogne en 2012, qui a détruit plus de 13 000 hectares de végétation en Catalogne, et celui de Cerbère en septembre 2015, qui a coûté la vie à une femme pompier, Patricia Filippi. Ce décès a d'ailleurs été le déclencheur, il a entrainé la création de la première RISC à Collioure, Banyuls-sur-Mer, Port-Vendres et Cerbère.

"On a connu aucun incendie depuis la création de la RISC en juillet 2016", explique Gilles Giuliani, sous-préfet de Céret (il y avait eu un gros incendie entre Banyuls et Cerbère en juin 2016, qui avait détruit 120 hectares de végétation, avant la création de la RISC). "Les bénévoles sont intervenus à deux reprises sur des fumées suspectes, ils ont tué le feu avant qu'il ne démarre". Gilles Giuliani qui insiste, "les bénévoles ne se substituent pas aux pompiers, ils sont complémentaires".

"C'est une force d'attaque supplémentaire" (Gilles Giuliani).

Gilles Giuliani, sous-préfet de Céret.

"En 2012, on a vu les ravages effroyables de l'incendie en Catalogne, donc on n'a pas envie d'avoir ça chez nous, et toutes les cordes que l'on peut rajouter à notre arc, on le fait bien volontiers. Comme on dit en rugby, ce sera le troisième rideau, après les pompiers et l'office national des forêts. Mais le troisième rideau, il lui arrive d'empêcher des essais", conclût le maire de Maureillas, André Bordaneil.

A terme, l'objectif est d'étendre les RISC à la totalité du département, à l'ensemble du massif des Albères, puis aux Aspres et à Argelès-sur-Mer. Une prochaine réunion publique est prévue mercredi 15 mars au Boulou.

  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.