Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Basilique à Saint-Pierre-de-Colombier : la justice confirme la suspension des travaux

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le juge des référés du tribunal administratif de Lyon vient de rejeter le recours de la Famille missionnaire de Notre-Dame qui porte un projet de basilique à Saint-Pierre-de-Colombier en Ardèche. Les travaux restent donc suspendus en attendant l'examen du recours sur le fond.

Le chantier de la future église de la famille missionnaire de Notre Dame à Saint-Pierre-de-Colombier (Ardèche), le 11 février 2020.
Le chantier de la future église de la famille missionnaire de Notre Dame à Saint-Pierre-de-Colombier (Ardèche), le 11 février 2020. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Le juge des référés du tribunal administratif de Lyon a rejeté ce vendredi 5 février 2021 le recours de la Famille missionnaire de Notre-Dame. Elle porte ce projet de basilique dans le petit village ardéchois de Saint-Pierre-de-Colombier en Ardèche. Les travaux restent donc suspendus, conformément à l'arrêté du 15 octobre dernier de la préfecture de l’Ardèche. 

Des études d'impact sur la faune et la flore à compléter

Le recours déposé par la Famille missionnaire de Notre-Dame a donc été rejeté. Dans l'ordonnance, le tribunal note : "Des informations collectées par les cabinets Hysope Environnement et Naturalia Environnement ainsi que par le parc naturel régional des Monts d’Ardèche, il ressort que la liste des espèces floristiques ou faunistiques protégées, susceptibles d'être affectées par le projet, et dont le présence sur le site est avérée ou pressentie, comporte notamment une plante (Réséda de Jacquin), des papillons (Damier de la Succise, ...), des orthoptères (Grillon des torrents, ...)"

"Les relevés naturalistes auxquels ont spécialement procédé les cabinets Hysope Environnement et Naturalia Environnement à partir de prospections de terrain durant l'été ou l'automne apparaissent partiels, comportant des incertitudes ou insuffisances que seul un inventaire réalisé au printemps, période la plus propice de l'année, pourrait lever, au moins en grande partie".

Pour le tribunal administratif : "il apparaît que la poursuite des travaux, malgré les précautions déjà prises ou prévues par la congrégation religieuse et les entreprises intervenant sur le chantier, causerait ici des atteintes irrémédiables aux espèces répertoriées ou dont la présence est soupçonnée, ainsi qu’à leur milieu, et interdirait définitivement de compléter utilement les études écologiques déjà réalisées". 

"Une nouvelle victoire" pour les opposants au projet

Le tribunal administratif ordonne  : "L'intervention de l'association pour l'avenir de la vallée de la Bourges est admise". Pour les opposants, c'est une double victoire pour nous puisque le tribunal confirme l'arrêt des travaux et il accepte que l'association soit présente dans les démarches juridiques" explique Sylvain Herenguel, coprésident de l'association pour l'avenir de la vallée de la Bourges, qui s'oppose à ce projet de basilique à Saint-Pierre-de-Colombier.

"Notre rôle de lanceur d'alerte est reconnu" - Sylvain Herenguel

"C'est une victoire mais le combat est loin d'être terminé, on va rester très mobilisé" explique Sylvain Herenguel. "On veut surtout une véritable étude d'impact, une enquête environnementale mais aussi d'urbanisme" précise le coprésident de l'association qui compte  aujourd'hui une centaine de membres.

La famille missionnaire attend le recours sur le fond

Dans un communiqué, la Famille missionnaire de Notre-Dame regrette de son côté que "la situation des entreprises locales", dont six étaient associées au recours en référé, "soit aussi peu considérée". Désormais, elle attend le jugement du recours au fond "auquel elle ne renonce pas et qui devrait être prononcé par le tribunal administratif de Lyon dans les prochains mois", précise encore ce communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess