Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Basket : il faut des infrastructures pour accueillir de nouveaux licenciés

-
Par , France Bleu Maine

L'exploit des basketteurs français face aux Etat-Unis est une formidable publicité pour les clubs de basket. Ils s'attendent à accueillir de nouveaux licenciés. Encore faut-il que les infrastructures le permettent.

L'exploit des bleus face aux Etats-Unis pourrait attirer de nouveaux licenciés dans les clubs
L'exploit des bleus face aux Etats-Unis pourrait attirer de nouveaux licenciés dans les clubs © Maxppp - CHINAFOTOPRESS/MAXPPP

Conlie, France

"Ils avaient beau être à l'entrainement, ils étaient déjà tous au courant !".  Frédéric Melocco est le président du club de basket de Conlie qui compte 165 licenciés. Hier, mercredi, c'était jour d'entrainement les jeunes du club qui, entre deux séances, ont suivi à distance les exploits des bleus. " C'est clair que l'élite qu'elle soit locale avec le MSB ou l'équipe de France, fait rêver les jeunes. Dès qu'un jeune voit que l'exploit est possible il va s' intéresser au sport et s'y mettre. Il se dit c'est chouette le basket, çà gagne. Pourquoi pas voir si je peux jouer au basket près de chez moi". En 2013, le titre de champion d'Europe des bleus avait gonflé le nombre de licenciés. 

Frédéric Melocco, le président du club de basket de Conlie

Il y a des gymnases qui ont plus de 30 ans. 

Encore faut-il pouvoir les accueillir car les infrastructures ne sont pas toujours à la hauteur dit Frédéric Melocco qui est aussi membre du comité départemental de basket. "On a des bénévoles mais parfois on a pas assez de gymnases ou alors ils ne sont pas aux normes. Certains ont plus de trente ans. Il n' y a pas assez de créneaux car souvent les salle sont partagées entre plusieurs associations sportives. M 

Choix de la station

France Bleu