Société

Basket : le MSB en route pour décrocher la Coupe de France

Par Christelle Caillot, France Bleu Maine vendredi 21 avril 2017 à 14:12

Conférence de presse du staff du MSB à deux jours de la finale de la coupe de France
Conférence de presse du staff du MSB à deux jours de la finale de la coupe de France © Radio France - Christelle Caillot

VIDEOS : les joueurs du MSB à l'entraînement avant la finale de la Coupe de France. "Faîtes vous plaisir" dit le président Le Bouille.

C'est la deuxième année de suite que le MSB est en finale de la Coupe de France. Sauf que cette année, le contexte n'est pas le même. Le club ne jouera sûrement pas les play-off et il est 11ème du classement de la ProA. Pour la finale, les manceaux seront opposés à Nanterre qui est favori.

Faîtes-vous plaisir

'J'ai dit aux joueurs de profiter de ce moment" souligne Christophe Le Bouille, le président du MSB. "On ne sait pas lorsque l'on disputera une autre finale, donc prenez du plaisir. Vous êtes sous pression depuis des semaines voire des mois en raison de nos résultats qui ne sont pas ceux escomptés. Cette finale, il faut l'apprécier à sa juste valeur. Il y a un trophée à défendre, c'est le notre donc, il faut avoir un peu de pensées positives parce que c'est un peu morose depuis quelques temps".

Le match peut se jouer en cinq minutes

"Le rythme de Nanterre est très rapide" souligne l'entraîneur du MSB Alexandre Ménard. Il se souvient d'ailleurs de son premier match en tant que coach principal face à Nanterre, "on était déjà à moins vingt-deux points dans le deuxième quart-temps, et à la fin on avait réussi à être à moins de dix points, mais en cinq minutes en début de rencontre, ils avaient fait le match. Avec eux (Nanterre), il faut toujours être vigilant sur leur rythme, sur leur capacité à tirer, à trouver des tirs ouverts à trois points. Il faut que l'on casse leur rythme. il y aura forcément des moments où ils vont enchaîner deux à trois tirs à trois points à la suite, pour autant, nous il faudra que l'on reste froid, lucide, et ne pas douter".

Derniers préparatifs pour Alexandre Ménard ce jeudi dans la salle d'entraînement du MSB - Radio France
Derniers préparatifs pour Alexandre Ménard ce jeudi dans la salle d'entraînement du MSB © Radio France - Christelle Caillot

Ce match doit être une bouffée d'oxygène

Le capitaine du MSB Pape-Philippe Amagou a déjà préparé son petit discours d'avant-match. Pour lui, cette rencontre est une chance : "quand tu vis une saison difficile et que tu as l'opportunité de jouer une finale, c'est un vrai bol d'air, une bouffée d'oxygène. Des fois tu fais une très belle saison, mais tu n'as pas la chance de jouer une finale. souvent dans ce genre de match, il n'y a pas vraiment de logique. Ça peut même être une des finales les plus faciles à jouer, parce que tu as tout à gagner. il faut vraiment lâcher les chevaux et tout donner. C'est une chance, c'est un match dont on se rappellera toute notre vie, et cest pour ça que l'on souffre à l'entraînement, et que l'on fait ce métier. il faut se servir de ça pour se motiver et surtout ne pas avoir de regret".

Les supporters toujours au rendez-vous

À 44 ans, Catherine est supportrice du MSB depuis plus de 22 ans. Et quand on lui demande, au vu des résultats, si elle est toujours fan, elle répond : "justement, comme c'est très difficile, c'est dans ces moments qu'il faut que l'on montre notre puissance au niveau du groupe des supporters et que l'on montre à notre équipe combien on les supporte et combien on va les monter vers le haut. Je pense que quand on est amoureux d'une équipe de basket, que ce soit dans les victoires et les défaites, il faut les supporter jusqu'au bout". Même sentiment pour Catherine qui vient voir les matchs du MSB depuis plus de 30 ans : "je dors quasiment plus depuis le début de la semaine tellement j'ai hâte d'être à la finale. On n'est pas favori, et alors; l'année dernière avec Villeurbanne non plus, et on les a battu !"