Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bassin d'Arcachon : les opposants au décret du banc d'Arguin manifestent ce samedi

-
Par , France Bleu Gironde

Un collectif d'associations a prévu de se rassembler à Biganos, La Teste et Arès ce samedi. Objectif de la manifestation : dénoncer les interdictions liées au nouveau décret portant sur la réserve naturelle du Banc d'Arguin. Un décret jugé "liberticide" par les opposants.

Banc d'Arguin
Banc d'Arguin © Maxppp -

Arcachon, France

Le nouveau décret qui réglemente les activités humaines sur le banc d'Arguin n'en finit pas de faire des vagues. Ce samedi matin des plaisanciers et autres usagers du Bassin ont prévu de manifester aux ronds-points de La Teste, Biganos et Arès (rassemblements prévus de 9h à 17h) pour dénoncer "la mise sous cloche" du fameux banc de sable. Le décret, signé par Ségolène Royal le 10 mai dernier, renforce la protection d'Arguin. Il prévoit de doubler la zone de la réserve naturelle, qui protège les oiseaux migrateurs depuis 1972.

Nous demandons l'abrogation du décret et une nouvelle concertation avec les acteurs du territoire. — Joël Confoulan, porte-parole des Amis du Banc d'Arguin

Ils ont surnommé leur manifestation "l'Opération Bigorneaux"

Ils préparent l'événement depuis plusieurs jours. Ce vendredi ils se sont payés une pleine page dans le quotidien Sud-Ouest pour expliquer leur démarche et ce samedi ils devraient être plusieurs centaines rassemblés sous des parasols au milieu de trois ronds points stratégique sur la route des plages. Les plaisanciers en colère ne bloqueront pas l'arrivée des vacanciers mais ils entendent bien faire les gros titres de l'actualité.

Le mois dernier la réunion avec le sous-préfet d'Arcachon a tourné aux fiasco. En réalité, depuis juin, le bras de fer est engagé. A ma droite : les usagers du Bassin a qui on demande de ne plus jeter l'ancre de nuit à Arguin, de ne plus faire de kite-surf car cela effraie les oiseaux ou encore de rester confiné sur un espace limité. Et puis de l'autre côté du ring : les écologistes qui font valoir qu'une réserve protégée n'est pas un parc d'attraction et que les plaisanciers devraient déjà être heureux d'être toléré sur Arguin. Dans ces conditions il sera difficile de trouver un compromis...