Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bassin d'Arcachon : une opération sécurité en mer pour sensibiliser les plaisanciers

-
Par , France Bleu Gironde

Les services des Affaires maritimes, de la gendarmerie et de la SNSM ont mené ce mardi une vaste opération conjointe de contrôles sur l'eau. Objectif : sensibiliser les plaisanciers à la réglementation en mer et aux dangers de la navigation.

La gendarmerie maritime contrôle les plaisanciers au large du Cap Ferret
La gendarmerie maritime contrôle les plaisanciers au large du Cap Ferret © Radio France - Stéphane Hiscock

Le Bassin d'Arcachon attire du monde, beaucoup de monde : près de 15.000 embarcations par jour en haute saison. Certains bateaux à moteurs ou jet-skis vont trop vite (+ de 20 noeuds), d'autres naviguent sans équipements de sécurité (type gilet de sauvetage, fusée de détresse et extincteur ...). Les autorités maritimes ont passé la journée à faire de la prévention.

Nous avons embarqué avec la brigade de surveillance du littoral de Lège-Cap-Ferret. Les militaires patrouillent à la sortie du port de la Vigne, à la limite des 300 mètres là où la vitesse est limitée à 5 noeuds. Il ne faut pas longtemps à l'adjudant-chef Gilles Gondard pour repérer un premier plaisancier en infraction.

Vous naviguez beaucoup trop vite, en principe c'est retrait de permis immédiat ! - L'adjudant Chef Gondard

Les gendarmes continuent leurs contrôles. A chaque fois ils vérifient le permis de navigation, le nombre de gilets de sauvetage à bord et ils s'assurent aussi que les plaisanciers sont au courant des horaires de marée. Cette année la brigade est sur le pied de guerre. Suite au déconfinement l'adjudant-chef a remarqué une hausse des infractions : "les gens avaient besoin de liberté, ils ont ouvert les vannes en oubliant les règles de la navigation".

Les affaires maritimes ont enregistré 135 interventions depuis le 15 mai. C'est 30 de plus que l'année dernière à la même époque.

Embarqué avec les gendarmes de la brigade du littoral de Lège-Cap-Ferret

Choix de la station

À venir dansDanssecondess