Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bassin de Lacq : une "surmortalité" liée aux pathologies respiratoires

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu

Selon un rapport de Santé Publique France, une surmortalité a été identifiée concernant les maladies de l’appareil respiratoire et circulatoire, pour les communes proches de la zone la plus exposée aux émissions du bassin de Lacq. Le lien avec l'activité industrielle n'est pas démontré par l'étude.

Le plateau de la Sobégi qui abrite l'unité Sanofi de Mourenx
Le plateau de la Sobégi qui abrite l'unité Sanofi de Mourenx © Radio France - Daniel Corsand

Lacq, France

Une "surmortalité a été identifiée" dit le rapport intermédiaire de Santé Publique France (SPF), pour les riverains du Bassin de Lacq entre 1999 et 2014. Ce rapport a été présenté à la commission de suivi de site (CSS), réunie jeudi 19 décembre à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. Cette surmortalité concerne les riverains dans une zone allant d'Orthez à Lescar et concerne "les maladies de l’appareil respiratoire et circulatoire hors cancer", dit Santé Publique France.

Des études complémentaires à venir

"Le risque n’augmente pas à mesure que l’on se rapproche de la zone la plus exposée", assure la préfecture. Cette étude reste intermédiaire, des analyses complémentaires doivent notamment détailler l'origine des décès "qui à ce stade n'est pas affinée", toujours selon ce communiqué. 

En rouge les communes où se trouvent les usines, en jaune la zone où l'on constate une surmortalité liée à des pathologies respiratoires (hors cancer). - Aucun(e)
En rouge les communes où se trouvent les usines, en jaune la zone où l'on constate une surmortalité liée à des pathologies respiratoires (hors cancer). - Santé Publique France

Pour Eddie Bouttera, secrétaire général de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, "il faut expliquer cette surmortalité". Pour autant rien ne prouve le lien avec les industries de la région selon lui. "Cela peut être une erreur statistique, mais cela peut aussi être lié à d'autres pathologies sans rapport avec le bassin de Lacq".

14% de surmortalité

Par ailleurs les résultats intermédiaires ne montrent "pas de surmortalité" pour les communes les plus proches des sites industriels, quelle que soit la cause. Ni de surmortalité sur l'ensemble de la zone d'étude par rapport à la population de Nouvelle-Aquitaine sur la période de 1968 à 2014.

Dans un communiqué du 20 décembre, la Sepanso, association de défense de l'environnement, souligne de son côté que cette "étude confirme et précise les premiers constats." L'étude menée par Santé Publique France est une mise-à-jour d'une première étude épidémiologique publiée en 2001 réalisée par l'ISPED. 

Rendue publique en 2015, elle constatait 14% de surmortalité (toutes causes) dans la zone la plus exposée, par rapport à une zone plus éloignée d'une dizaine de kilomètres. Santé Publique France arrive à des résultats très similaires dans cette mise-à-jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu