Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bastia : lutte contre les épaves et autres voitures ventouses

-
Par , France Bleu RCFM

La préfecture de Haute-Corse vient de lancer un ambitieux plan de résorption des véhicules-épaves et des voitures ventouses sur l'ensemble du département.

François Ravier, préfet de la Haute-Corse et Valérie Zettor, DDSP
François Ravier, préfet de la Haute-Corse et Valérie Zettor, DDSP © Radio France - Alexandre Sanguinetti

200 véhicules ont été recensés dans l'agglomération du Grand Bastia et 200 autres sur le reste du département de la Haute-Corse. 

Deux épaves sur le parking d'une résidence à Montesoro
Deux épaves sur le parking d'une résidence à Montesoro © Radio France - Alexandre Sanguinetti

L'Etat a débloqué une soixantaine de place dans sa propre fourrière - il n'existe en effet pas de fourrière municipale à Bastia. Ses soixante places permettront d'enlever les 400 voitures concernées, d'ici 4 à 5 mois.  Un des objectifs affichés par les autorités : lutter contre les incendies de voitures qui ont connu depuis le début de l'année, une forte accelération : ", grâce à des conventions avec les pompiers et la police nationale, nous avons déjà réussi à diminuer le nombre de véhicules brûlés par propagation", précise le préfet de la Haute-Corse, François Ravier.

François Ravier, préfet de Haute-Corse

Une épave et une voiture ventouse, abandonées sur le parking d'un immeuble à Montesoro
Une épave et une voiture ventouse, abandonées sur le parking d'un immeuble à Montesoro © Radio France - Alexandre Sanguinetti

Les véhicules enlevés iront soit à la casse directement, pour les épaves... soit à la fourrière pour ceux qui roulent encore. Les enlèvements se font à la charge des bailleurs ou des communes, mais si les propriétaires sont identifiables, ils devront rembourser les sommes entre 100 et 200 €, et peut-être aussi s'acquitter d'une amende.

Valérie Zettor, directrice départementale de la sécurité publique de Haute Corse

Les propriétaires indentifiés des véhicules enlevés devront rembourser la fourrière
Les propriétaires indentifiés des véhicules enlevés devront rembourser la fourrière © Radio France - Alexandre Sanguinetti
Choix de la station

À venir dansDanssecondess