Société

Bastia : Ouverture d'un restaurant social pour les personnes précaires

Par Maxime Becmeur, Pierre-Louis Sardi et Patrick Rossi, France Bleu RCFM mardi 14 novembre 2017 à 15:51

Un restaurant social vient d'être inauguré ce lundi 13 novembre à Bastia.
Un restaurant social vient d'être inauguré ce lundi 13 novembre à Bastia. © Maxppp -

Une belle initiative portée par plusieurs associations. Un restaurant social a ouvert ses portes à Bastia. Il a pour vocation d'offrir un repas chaud et équilibré une fois par jour. Les personnes sans ressources ou vivant dans la précarité pourront en bénéficier.

Offrir un repas chaud et équilibré, une fois par jour, le midi, du lundi au vendredi, aux personnes les plus démunies de l'agglomération bastiaise. Tel est l'objectif du restaurant social qui vient d'être inauguré dans la Maison du Sacré-Cœur de Bastia.

Des personnes en recherche d'insertion professionnelle pourront aussi y travailler grâce à des contrats conventionnés. Financés par des organismes à la fois publics et privés, le restaurant social regroupe 11 associations caritatives ou à vocation sociale qui le gèrent bénévolement.

"A Bastia, comme dans beaucoup d'autres villes, il y a une population qui vit dans la misère et qui ne mange pas à sa faim, observe Jean-Claude Vignoli, le président de l'association A Fratellanza. C'est ce que l'on peut appeler le quart-monde. Au plan économique et social, ces personnes-là sont encore moins que des pauvres. Ce sont souvent des gens qu'on ignore ou qu'on ne voit pas." Donner à manger aux plus précaires, ce n'est pas une fin en soi. Il s'agit surtout de leur proposer un repas équilibré. "Les pauvres ne meurent pas littéralement de faim. Ils ont toujours à manger, mais ils mangent mal. Ils se nourrissent de ce qu'ils trouvent. Ils n'ont donc aucune hygiène alimentaire."

Jean-Claude Vignoli, le président de l'association A Fratellanza.

Aux côtés des associations, le diocèse de Corse a soutenu cette démarche. "Avoir des locaux vides, je trouvais cela absurde, confie Patrick Bouisse, l'économe du diocèse. On a fait, pour la création ce restaurant social, deux baux de longue durée, sans loyer évidemment. En contrepartie, on leur a laissé le soin de réaliser les travaux nécessaires. Mais clairement, pour nous, ce n'était pas une opération économique."

Patrick Bouisse, l'économe du diocèse de Corse.

Le projet est parti d'un constat des services de l'Etat et des associations caritatives. "Chacun avait fait remonter ce besoin de structure pour servir aux personnes précaires un repas chaud, explique Hugues Alladio, le président du restaurant social de Bastia. Pendant longtemps, il n'y avait pas le financement pour ouvrir cet établissement. C'est une offre qui vient également compléter ce que font déjà d'autres associations, comme les Restos du Cœur par exemple. L'idée de notre structure, c'est d'ajouter de la convivialité et du partage. Car le but du restaurant social, c'est que les gens mangent ensemble et échangent le temps d'un repas."

Hugues Alladio, le président du restaurant social de Bastia.