Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bataille juridico-urbanistique à Piana

vendredi 18 mai 2018 à 6:05 Par Alexandre Sanguinetti et Jean Pruneta, France Bleu RCFM

Il n'y aura pas de déclassement d'une partie de la ZNIEFF de Piana : ainsi en a décidé la Cour Administrative d'Appel de Marseille qui « reclasse » donc les treize hectares du secteur d’Arone.

Les calanches de Piana
Les calanches de Piana - Jean-Pol Grandmont

Piana, Corse, France

La ZNIEFF, Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique, baptisée « Capo Rosso, côte rocheuse et îlots » est donc réintégrée. Une décision qui annule la précédente, du Tribunal Administratif de Bastia, favorable à la commune de Piana.

Une affaire déjà ancienne

En 2013, la directrice régionale de l’environnement de Corse du Sud, représentant la Préfecture, avait fait droit à la demande de déclassement de la commune de Piana. Mais informée par l'Association U Levante, je cite, de "graves anomalies dans ce dossier", la ministre de l’Environnement de l'époque, Ségolène Royal, avait décidé de faire appel. Aujourd'hui, la Maire de Piana, Pascaline Castellani ne comprend pas cet acharnement sur sa commune. Il ne s'agit que d'une infime partie de la ZNIEFF, dit-elle, et qui plus est "déclassée" par l'Etat : "je rappelle que , scientifiquement, l'expertise a démontré que ces 10 hectares n'étaient pas une ZNIEFF. L'association U Levante a l'indignation bien sélective", s'emporte le premier magistrat de Piana

Pascaline Castellani - maire de Piana

Incompréhension mutuelle totale

La plage d'Arone - Aucun(e)
La plage d'Arone - Jean

U Levante de son côté ne comprend les attaques d'Aline Castellani à son encontre, d'autant, déclare l'Association qu'elle n'est pas à l'origine de l'affaire et qu'elle n'a été qu'intervenant volontaire devant la Cour Administrative d’Appel. Cela dit, explique l'une des portes-paroles de l’association, Michelle Salotti, l'important c’est de protéger ces zones sensibles : "on avait alerté la ministre sur le déclassement de cette zone dès que le conseil scientifique régional du patrimoine naturel a donné un avis majoritairement défavorable. 3 voix contre 2, c'est un avis défavorable, qu'on le veuille ou non", ajoute Michelle Salotti.

Michelle Salotti, une des porte-paroles d'U Levante

La commune de Piana se réserve le droit d’introduire une requête devant le Conseil d'Etat.