Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mairie de Bayonne prend un arrêté anti-SDF

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

La "station assise ou allongée" est interdite de 8h à 24h, ainsi que le "regroupement de chiens" dans le Grand et le Petit-Bayonne et St Esprit, en vertu d'un arrêté pris par le maire ce vendredi. La mairie va aussi engager six nouveaux policiers municipaux.

La mairie interdit la station assise dans certaines rues de l'hyper-centre de Bayonne.
La mairie interdit la station assise dans certaines rues de l'hyper-centre de Bayonne. © Maxppp - Sebastien JARRY

De "l'insécurité", un "ras-le-bol général". Depuis la fin du confinement, la mairie de Bayonne a reçu plusieurs plaintes de riverains et de commerçants portant sur l'attitude des SDF et de jeunes présentés comme des revendeurs de drogue. Le maire, Jean-René Etchegaray (UDI) avoue que "certaines situations ne sont plus supportables", même s'il veut "faire la part des choses entre le ressenti et la réelle montée de la délinquance". La commune va ainsi embaucher six policiers municipaux supplémentaires pour un effectif actuel de 38 agents, et le maire a pris un arrêté contre les SDF.

De 8h à 24h, dans la plupart des rues du Petit et du Grand-Bayonne et du quartier Saint-Esprit, le maire interdit "toute occupation abusive et prolongée des rues [...] de nature à porter atteinte à l'ordre public. Est en outre interdite pendant la même période la station assise ou allongée lorsqu'elle constitue une entrave à la circulation des piétons [...]" Le même texte interdit "le regroupement de chiens, même tenus en laisse et accompagnés de leurs maîtres" et définit un regroupement comme "la réunion en un même point de la voie publique de plus de deux canidés". Enfin, dans sa décision, Jean-René Etchegaray avise aussi que sont interdits sur la voie publique "L'entreposage de matériel (...) les activités de nature personnelle notamment l'entreposage de linge, le réchauffage des denrées alimentaires, le dépôt de nourriture pour animaux de compagnie..." et la diffusion de musique amplifiée.

La mairie de Bayonne rappelle que historiquement elle traite les SDF "de façon humaine"
La mairie de Bayonne rappelle que historiquement elle traite les SDF "de façon humaine" © Radio France - Bixente Vrignon

Un "traitement humain" des SDF

"Nous n’avons rien contre les SDF" affirme d'emblée Jean-René Etchegaray, il en veut pour preuve que "c'est ici que se trouvent la Table du Soir et le Point Accueil Jour (PAJ)", un service de restauration et d'accueil des sans-abris. Mais le maire pointe du doigt "des regroupements de SDF avec des chiens, quelquefois violents, quelquefois dangereux, qui font peur à la population. Ça je veux le réprimer, je veux mettre fin à ces regroupement de SDF avec des chiens ça crée des conflits parfois entre SDF, parfois entre chiens qui se battent."

L'opposition, se dit dérangée par cet arrêté. "Il stigmatise un type de population", explique Mathieu Bergé, élu "Demain Bayonne / Baiona Bihar". "Un public pour qui les politiques d’intégration, d’accompagnements ne sont pas portées par la Ville". Avant de rajouter : "Ça ne résoudra pas les problèmes d'insécurité dans Bayonne car les véritables problèmes de délinquances, sont davantage liés au trafic."

"Une action de communication"

Si le fond pose problème au groupe d’opposition, la forme aussi. "Ainsi, nous aurions souhaité que sur un sujet aussi important, un sujet qui a fait autant parlé, tous les élus puissent en débattre, en discuter en conseil municipal. On regrette beaucoup de découvrir via la presse, un arrêté qui ressemble beaucoup à une action de communication."

"Nous avons été capable, en quelques semaines, de monter un conseil municipal extraordinaire afin de voter un investissement exceptionnel pour l’Aviron Bayonnais Rugby Pro, et il nous semble que pour ce type de dossier particulièrement sensible, il aurait été judicieux d’avoir une réflexion commune et globale", conclut Mathieu Bergé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess