Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bayonne : pro et anti-ivg face à face

samedi 7 octobre 2017 à 18:02 Par Paul Nicolaï, France Bleu Pays Basque

Un face à face tendu mais sans incident ce samedi sur la place du Réduit à Bayonne. D'un coté une vingtaine de catholiques de l'association "SOS tout petits" ont prié en silence pour dénoncer l'ivg. De l'autre 150 personnes ont manifesté pour s'opposer aux attaques contre les droits des femmes.

L'association " SOS tout petits" à organisé une prière sur une petite place Bayonnaise
L'association " SOS tout petits" à organisé une prière sur une petite place Bayonnaise © Maxppp - Paul Nicolaï

Bayonne, France

Deux camps irréconciliables. C'est un face à face tendu mais sans débordement qui s'est déroulé ce samedi après midi sous le chaud soleil de Bayonne ( place du Réduit). Une vingtaine de militants catholiques de l'association " SOS tout petits" ont organisé une prière pour dénoncer l’interruption volontaire de grossesse. Accroupis et photos de bébés en main les anti-ivg ont prié en silence et en faignant d'ignorer les opposants venus en nombre. Dans le camps d'en face ce sont environ 150 personnes issues d'associations et de partis politiques ( Ligue des droits de l'homme, CFDT, PS, PC...) qui ont bruyamment manifesté pour dénoncer l'intrusion du religieux dans le débat et pour défendre les droits acquis par les femmes.

La dérision comme arme de contre attaque

La dérision comme arme pour les defenseurs de la loi sur l'ivg. - Radio France
La dérision comme arme pour les defenseurs de la loi sur l'ivg. © Radio France - Paul Nicolaï

La double manifestation a duré environ heure en présence des forces de police qui ont tenu a distance les deux groupes pour éviter toute confrontation physique. Les défenseurs de la loi sur l'ivg se sont ensuite déplacés vers la sous-préfecture dans le calme. C'est la quatrième fois depuis le début de l’année que les opposants à l'ivg organisent des prières de rue.

Reportage Paul Nicolaï