Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bazouges-Cré-sur-Loir : des défenseurs de la laïcité critiquent l'installation d'un Christ sur l'espace public

-
Par , France Bleu Maine

L'installation d'un Christ sur sa croix sur la commune de Bazouges-Cré-sur-Loir (Sarthe) suscite l'indignation de La Libre pensée, une association qui défend la laïcité. La municipalité évoque de son côté une valorisation du patrimoine local.

La croix a été installée début juin sur une parcelle octroyée par la commune de Bazouge-Cré-sur-Loir
La croix a été installée début juin sur une parcelle octroyée par la commune de Bazouge-Cré-sur-Loir - APSPBC

L'installation d'un Christ sur sa croix dans le sud Sarthe est-elle vraiment conforme aux principes de la laïcité? C'est ce qui inquiète La Libre pensée, une association anticléricale qui défend la liberté de conscience et la laïcité. En cause : une croix restaurée par une association de sauvegarde du patrimoine (APSPBC) et qui a été implantée début juin sur le domaine public de la commune de Bazouges-Cré-sur-Loir

Ce Christ, haut d'1,80 mètre et lourd de 120 kilos, a été installé à la croisée d'un chemin de randonnée et d'une route de campagne, une petite parcelle octroyée par la commune. "Autrefois, cette croix se trouvait sur un terrain privé, puis elle a été délaissée dans les années 60. Aujourd'hui, la mairie et l'association, ont fait le choix de l'installer sur l'espace public, ce qui pose un problème de non respect de la loi de 1905", reproche Hansi Brémond, le président de l'association La Libre pensée dans la Sarthe

La loi de 1905 régit en effet la séparation de l'Eglise et de l'Etat et interdit dans son article 28 "d'élever un emblème religieux en quelque emplacement public que ce soit" (sauf dans les cimetières, les musées ou les édifices servant de culte). 

La Libre pensée s'oppose à l'installation de cette croix sur l'espace public

Un objet culturel ou cultuel?

Pour l'association qui a restauré de cette croix qui date du XIXème siècle, c'est un mauvais procès. Sa présidente, Michèle Sadoulet, met en avant le caractère patrimonial de la démarche. "Cette croix, qui a près de 200 ans, appartient au patrimoine local. Nous n'avons pas reconstruit un calvaire pour y  faire un lieu cultuel avec des professions", souligne-t-elle avant d'évoquer la cérémonie d'inauguration et de bénédiction qui s'est tenue le 27 juin autour de cette croix. "Bon, d'accord, on a béni cette croix. Tous les gens qui étaient là ont dit 'Amen' et ont répondu aux paroles du prêtre. Ce n'était pas une grande cérémonie", concède Michèle Sadoulet.

Un "mélange des genres" critiqué par les défenseurs de la laïcité de la Libre pensée, puisque le maire de la commune, Gwenaël de Sagazan, a assisté à cette cérémonie. "Ce qui nous intéresse en tant que mairie, c'est d'appuyer la valorisation d'un patrimoine artistique et culturel. L'aspect cultuel a été laissé à l'association qui a restauré ce Christ et au prêtre", répond l'élu. 

Par ailleurs, le maire se défend de tout empiétement de la religion sur l'espace public : "Historiquement, cette croix se trouvait sur un domaine public qui a ensuite été privatisé après des remaniements de cadastre. Aujourd'hui, c'est donc redevenu public".  La municipalité assure également qu'aucun argent public n'a été versé pour la restauration et l'implantation de cette croix

A LIRE AUSSI : À Laigné-en-Belin, une croix qui ne plaît pas à tout le monde

Choix de la station

À venir dansDanssecondess