Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Beauval gardera-t-il les pandas ? Présent en Chine avec le président Macron, le patron du zoo se dit confiant

Le président du ZooParc de Beauval (Loir-et-Cher) fait partie de la délégation officielle accompagnant le président Macron en Chine cette semaine. Rodolphe Delord espère qu'un accord avec Pékin permettra de garder les deux pandas, Yuan Zi et Huan Huan, en France.

La mana panda du ZooParc de Beauval (Loir-et-Cher), le 5 novembre 2019
La mana panda du ZooParc de Beauval (Loir-et-Cher), le 5 novembre 2019 © Radio France - Marc Yvan

Saint Aignan, France

"Le président de la République m'a dit, dès son arrivée en Chine, qu'il allait faire le maximum et m'a dit "ne vous inquiétez pas M. Delord, je vais parler du panda" [avec le président chinois Xi Jinping], ça fait partie des sujets abordés", explique Rodolphe Delord, ce mardi, interrogé au téléphone par France Bleu Orléans. 

Le président du ZooParc de Beauval, dans le Loir-et-Cher, accompagne le président Macron depuis le début de la semaine, dans son voyage officiel en Chine. Son parc est le seul en France à compter des pandas : Yuan Zi et de la femelle Huan Huan sont arrivés en 2012 dans son zoo dans le cadre d'un prêt de dix ans par les autorités chinoises. La famille s'est agrandie depuis, avec la naissance, le 4 août 2017, de Yuan Meng. Si le bébé doit partir en Chine d'ici un an, une fois qu'il sera sevré, le zoo de Beauval espère bien conserver ses parents.

Yuan Meng, bébé panda, le 5 novembre 2019 à Beauval - Radio France
Yuan Meng, bébé panda, le 5 novembre 2019 à Beauval © Radio France - Marc Yvan

Le président du ZooParc de Beauval confiant

"J'ai bon espoir qu'il y ait une discussion, peut-être une réponse, peut-être une intention, au sujet des pandas, mais nous ne sommes pas encore en 2021", poursuit Rodolphe Delord, confiant... et patient. "Il y aura d'autres voyages d'Etat soit en Chine, soit en France pour le président chinois. Ce voyage est déjà une bonne opportunité pour avancer les pions, avancer le projet et pouvoir continuer à garder les pandas en France."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu